Essai Volkswagen Golf R SW : croisière rapide

VW propose une version ultra délurée de son utilitaire break Golf. Baptisé R, il reçoit une pompe à feu de 300 ch en guise de moteur. De quoi lui donner des airs de break de chasse …

 

Mais pour chasser quoi ? De la grosse berline qui ne se doute pas instant de ce qui arrive derrière. Le moteur quatre cylindres 2.0lturbo transmet un couple maximum de 380 Nm de 1800 trs à 5500 trs à la transmission intégrale permanente 4MOTION au travers d’une boîte à double embrayage DSG à 6 rapports. Le chassis est de côté surbaissé de 20 mm et est piloté (suspensions, direction, réponse accélérateur paramétrables). Cette Golf R est une boule de nerf qui ne demande que 5,1s pour l’exercice du 0 à 100 km/h.

Dynamiquement, on a pu le constater sur le circuit d’Ascari dans le sud de l’Espagne. Ce break R est vraiment agréable à emmener et le coffre qui prend l’allure d’un sac à dos sur le train arrière modifie le comportement par rapport à la version trois portes que l’on connaît. Le train arrière devient plus mobile et la voiture glisse plus naturellement de l’arrière. Au passage, l’ESP Sport retarde les interventions des gardes fous électroniques. On se régale à son volant car l’efficacité de la transmission intégrale est redoutable. Il suffit d’attendre d’avoir atteint le point de corde pour réaccélérer sans retenue. Le sous-virage est quasiment effacé et cette, en apparences, paisible familiale est en réalité un outil. L’élasticité du moteur est impressionnante, il reprend très bas dans les tours sans rien lâcher jusqu’au rupteur.

Esthétiquement, ce break reprend les attributs R de la Golf 3 & 5 portes. Il est équipé de jantes en alliage léger 18″ de type « Cadiz », d’un nouveau bouclier avant aux larges ouvertures pour la circulation de l’air, d’un diffuseur noir brillant, de quatre sorties menaçantes d’échappement chromées, … le tout avec 620 litres de volume utile dans le coffre. À l’intérieur, la nouvelle Golf R SW reçoit des sièges Sport habillés en tissu/alcantara, un éclairage d’ambiance bleu et quelques autres touches qui vous rappelleront que vous conduisez une voiture d’exception.

Ce qui est rare est cher …

Disons le tout de suite, officiellement VW n’a pas encore prévu de commercialiser ce break en France. Officieusement, Arnaud Barral (directeur VW France) nous a déjà dit qu’une petite série arrivera, autour de 300 unités. Vous aurez donc peu de chance de le conduire ou encore de le croiser sur la route. Une rareté qui nourrira son prix (estimation 42 500 euros) justifié finalement vu les prestations de haut vol proposées.

 

Vous aimerez aussi

commentaire(s)