Sweptail : une Rolls-Royce unique !

Cette nouvelle Rolls-Royce nous replonge au coeur des années 30 à 50. Celles-là mêmes où chaque carrossier comme Saoutchik était capable à partir d’un châssis et d’un moteur de fabriquer une automobile aux lignes incroyables mais surtout uniques pour un client fortuné.

Rolls Royce Sweptail

C’est ce qu’il s’est passé chez Rolls Royce avec la demande un peu spéciale d’un client qui souhaitait se faire fabriquer un coupé stricte deux places. Cette voiture a vu le jour et est baptisée « Sweptail ». Clin d’œil au « swept-tail » des Rolls Royces des années 20, tant admiré par le client. A l’occasion de la présentation de la voiture aux médias au Concorso d’Eleganza à la Villa d’Este le 27 mai 2017, Torsten Mûller-Ötvös, Président directeur général de Rolls-RoyceMotor Cars a déclaré : « Sweptail est une voiture vraiment magnifique. Elle représente l’envie de voyager pour soi et propulse immédiatement la « Sweptail » au panthéon des voitures de tourisme intercontinentales.  L’histoire de Rolls Royce en tant que premier carrossier au monde est au cœur de son identité en tant que première marque de luxe mondiale. L’arrivée de la 103EX a éclairé l’avenir de Rolls Royce dans ce domaine, etSweptail est aujourd’hui la preuve que Rolls Royce demeure le constructeur numéro un. Nous sommes à l’écoute de nos consommateurs les plus spéciaux et évaluons leur intérêt à investir dans des chefs-d’œuvre similaires et exclusifs. Nous sommes en train d’étudier les ressources qui nous permettront de proposer ce service unique à d’autres clients exigeants ».

Giles Taylor, Directeur du Design chez Rolls-Royce Motor Cars ajoute : « C’est une Rolls-Royce conçue sur mesure pour s’adapter à un client spécifique. Ce client est venu à la Maison Rolls-Royce avec son idée, partagée avec le processus créatif où nous l’avons conseillé sur le tissu puis nous l’avons adapté à ses envies. Vous pourriez dire qu’ils ont été taillés dans la même étoffe. »  

Rolls Royce Sweptail

Auto-nautique

Inspiré par la magnifique carrosserie des Rolls Royce des années 1920 à 1930, le client désirait une voiture deux places à la carrosserie coupée surmontée d’un important toit panoramique en verre. Et en tant que fin connaisseur de Rolls Royce, il a été inspiré par beaucoup de ses voitures préférées datant de l’âge d’or de la marque du début du 20èmesiècle, ainsi que par beaucoup de yachts classiques et modernes. Le placage en bois à l’intérieur n’est pas sans évoquer le monde magnifique de Riva.

Le point de départ du design est la grille de calandre « Panthéon ». La plus grande de toute l’ère moderne Rolls-Royce, la grille de calandre est tout d’abord fabriquée à partir d’une billette d’alliage d’aluminium avant d’être minutieusement polit à la main pour un rendu miroir. L’extrémité de la face avant de la  « Sweptail » est également encadrée d’aluminium brossé. C’est en se déplaçant autour de la « Sweptail » que l’on découvre son impressionnante silhouette qui définit son caractère singulier. En adoucissant les lignes naturelles de Rolls-Royce, la « Sweptail » se muent en une forme plus élégante et moins rigide. La touche finale de l’arrière résonne comme un hommage aux yachts ayant inspirés le client, avec son accentuation vers le pare-choc inférieur. L’arrière contraste fortement avec l’avant de la voiture, façonnant une perception complètement différente d’une spectaculaire Rolls-Royce Coupé.

Rolls Royce Sweptail

Le luxe n’a pas de prix

Fidèle à l’esprit d’une GT transcontinentale que Rolls-Royce a conçue dans les années 20 et 30, à la place des sièges arrière, une vaste étendue de bois faisant office de tablette avec un repose-verre illuminé. Juste sous le rétro-éclairage de l’ouverture arrière par laquelle on peut y accéder, la tablette porte-chapeau se suffit à elle-même, brillante et équipée de glissières à bagages.

Derrière les passagers, une fonctionnalité appelée Passerelle s’écoule du bord arrière du pare-brise comme une larme qui se connecte à la tablette porte-chapeau et venant ainsimarier l’ensemble des volumes intérieurs.

C’est le tableau de bord le plus épuré de l’histoire de Rolls-Royce à ce jour. Non seulement le style minimaliste impose l’apparition d’un seul appareil de contrôle tandis que tous les autres ont discrètement été réimplantés mais l’horloge  s’y encastre elle aussi parfaitement. En première mondiale, l’apparence de cette horloge Rolls-Royce est également faite à la main d’un revêtement de Macassar le plus fin, incorporant l’horloge visuellement dans ce panneau, mis en valeur par des mains en titane usinées à la perfection. Cette utilisation du titane s’étend ensuite sur les trois cadrans d’instruments assemblés à la main. Dissimulées dans les portes de chaque côté de la voiture, derrière l’ouverture des portes, deux sacoches identiques ont été disposées : elles contiennent deux attaché cases faits mains qui se déploient d’une simple pression sur un bouton. Ces attachés cases font partie de la collection complète de bagages également développée par Rolls-Royce Bespoke pour la « Sweptail ».

Rolls Royce Sweptail

La touche finale de cette œuvre d’art unique est aussi personnelle pour le propriétaire que toutes les autres caractéristiques de la « Sweptail ». Toute la console centrale abrite maintenant un mécanisme à la main qui permet d’accueillir une bouteille de champagne de la marque préférée du client ainsi que deux flutes en cristal. 

Rolls-Royce avec ce projet étale son savoir faire pour les plus fortunés de la planète mais assoit en même temps son statut de marque la plus prestigieuse. La facture a dépassé les 11 millions d’euros …

Vous aimerez aussi

commentaire(s)