Rolls Royce Dawn : flying carpet

Rolls-Royce avait mis les petits plats dans les grands pour dévoiler aujourd’hui son nouveau cabriolet baptisé Dawn. Jamais une auto frappée du badge RR n’avait peut-être aussi bien porté le surnom de « Flying Carpet » …

Quatre places les cheveux au vent au sommet de l’art automobile : si ce n’est pas un tapis volant, c’est au moins un palace roulant. La Dawn vous fera découvrir le monde mieux que n’importe quelle autre voiture quand il s’agira de voyager longtemps et rapidement. Le nom Dwan est apparu pour la première fois chez le constructeur dans les années 50. Aujourd’hui, il nous revient avec l’esprit, les performances de la Wraith mais avec un soupçon de noblesse encore plus prononcée, plus théâtrale même comme si c’était possible avec un avant qui tient plus de la Ghost. Le pavillon est ici remplacé, sublimé ? par une capote en toile. 22 secondes suffisent pour s’ouvrir au monde qui regardera la Dawn filer et la manoeuvre peut s’effectuer jusqu’à 50 km/h.

Sous le capot, on retrouve 570 chevaux grâce au V12 6.6 biturbo. C’est là aussi un autre point commun avec la Ghost. Les 2,5 tonnes du cabriolet filent ainsi bon train puisque le 0 à 100 ne demande que 4,9s. Mais ce serait là se comporter en hooligan loin des habitudes du parfait Lord anglais. Et avec une vitesse maximale de 250 km/h, vos passagers pourraient perdre leurs chapeaux.

Rétrograde ? Non, une question de savoir vivre …

Un détail amusant dans le communiqué est celui-ci. Rolls Royce se refuse à placer un écran tactile pour la simple et bonne raison que les traces de doigts sur ce dernier sont disgracieuses et indignes d’apparaître aux yeux du conducteur et du passager. Tellement vrai !

La Dawn fera sa première apparition publique dans quelques jours au salon de Francfort, sur nos routes un peu plus tard contre une somme proche de 300 000 euros.

 

Vous aimerez aussi

commentaire(s)