Mercedes CLK W208 : 430 ou 55 AMG, le V8 à bon prix

À nouveau, je vais vous parler de voitures d’occasion. Après tout, les jeunes stars n’ont pas le monopole du plaisir … Preuve en est avec la première génération du coupé CLK de Mercedes qui proposait de belles motorisations V8 dans les versions 430 et 55 AMG. Explications.

Le coupé W208 a été lancé en 1997 et produit jusqu’en 2002.

Sa face avant possède ainsi deux feux ronds de chaque côté de la calandre. Elle a plus de charme, je trouve, que la génération suivante et ses optiques « haricot » : affaire de goût. Apparu d’abord avec de petits moteurs, il faut attendre 1999 pour trouver le V8 qui nous intéressera le plus : V8 4,3L la version CLK 430 pour 279 ch. En 2000, on notera la première apparition du coupé 55 AMG qui grimpe à 347 ch (V8 5,5L). Nous y reviendrons un peu plus tard.

Mercedes CLK 55 AMG

Tout d’abord, esthétiquement, ce CLK W208 est une belle réalisation.

Un savant mélange d’élégance et de sportivité qui confirme le statut assez noble de toute Mercedes. Il laisse à BMW et son coupé Série 3 le tout sportif. 4m57 de long, 1m72 de large pour seulement 1m37 de haut : le CLK est relativement compacte. Pour le dessin, certains diront que Mercedes n’a pas cherché très loin l’inspiration. Il est vrai que la face avant est reprise à la Classe E de l’époque mais c’est là le seul point commun. Il serait réducteur de s’arrêter là et ne pas apprécier la superbe pièce qui forme en un seul tenant le toit, l’arche et l’aile arrière. Extrêmement fluide, cette pièce donne beaucoup de caractère et répond efficacement aux ailes avant formées par les tubes de phares. L’intérieur accuse un peu le poids des ans : pas d’écran tactile en guise d’autoradio. Ici, tout sent bon les années 2000 ! La qualité est comme toujours chez la marque à l’étoile au rendez-vous comme en témoignent les superbes fauteuils cuir. Vous noterez que les passagers arrière seront aussi bien installés. Strict coupé 2+2, on trouve deux fauteuils aussi au deuxième rang.

Mercedes CLK 320

Bien né sur un châssis récent au sein du groupe Mercedes, cette première génération de coupé CLK (propulsion) offre un comportement très sain.

Il faut dire qu’il pèse tout de même près de 1500 kg et qu’il est doté de l’ESP. Sans ce garde fou, il faudra faire attention avec les puissances développées par le V8 car l’empattement est relativement court. Alors 430 ou 55 AMG ? Le 55 AMG apporte un plus en performance mais le 430 ne rend pas les armes. Plus accessible à l’achat et en entretien, il offre tout de même un bel agrément avec un 0 à 100 en 7s (5,6s sur le 55 AMG) et déjà 400 Nm de couple. Le V8 prend ses chevaux à plus de 5500 trs/min. Il s’avoue vaincu face au 55 AMG sur les hautes sphères de la performance, à des allures bannies chez nous. Autant donc sur le fiche technique que dans l’esprit, la version 430 prend donc tout son sens au moment de l’achat. Le V8 est dans tous les cas relayé par une transmission automatique à 5 rapports. Une technologie parfaitement maîtrisée par Mercedes qui apporte agrément et confort.

Mercedes CLK W208 Intérieur

Vous l’aurez compris, ce CLK 430 m’attire énormément et m’a poussé à faire de nombreuses recherches à son propos. La dernière et pas des moindres est celle du prix. On trouve de très beaux exemplaires peu kilométrés entre 9 et 15 000 euros. Pour le 55 AMG, il faudra pousser entre 20 et 25 000 euros pour un modèle affichant moins de 100 000 kilomètres. Certains ont déjà compris son intérêt en augmentant les prix pour un modèle parfait. Dans tous les cas, ne négligez pas le carnet d’entretien. Un futur collector !

Commentaire d’Auto Plus de l’époque :

Sous le capot, c’est un gros V8 de 4,3 l qui se charge de remplir le compartiment moteur et d’animer la conduite du CLK. Avec 279 ch et surtout un couple imposant (41 mkg), il y parvient sans difficulté : les accélérations impressionnent, les reprises déconcertent, bien aidées par la boîte automatique à 5 rapports au fonctionnement exemplaire

Lire plus :

Vous aimerez aussi

commentaire(s)