McLaren 675 LT Spider : soleil en hiver

En Angleterre, on roule décapoté toute l’année. Fort d’une longue tradition  de ces petits roadsters qui disposaient tout juste d’un couvre tonneau, les constructeurs anglais entretiennent régulièrement le culte de rouler cheveux au vent. McLaren n’échappe pas à la règle et présente sa 675 LT en version Spider …

En 1997, McLaren décida de jouer avec la règlementation pour optimiser sa F1 GTR. Avec la création d’un kit aéro, la F1 GTR gagne le nom de longtail avec cet arrière allongé. Ce nom, cette recette, la marque l’a remise au goût du jour avec sa 675 afin de lui apporter un surcroît d’efficacité, de performances. Du coupé, la marque a décidé de tirer un Spider. Il faut dire que la 675 LT est la plus belle des McLaren série 6 et cette ablation du toit lui va comme un gant.

McLaren 675 LT Spider
McLaren 675 LT Spider

Cette version Spider s’appuie sur les solutions techniques du coupé, le plus performant de la série.

Ainsi, on retrouve le V8 3.8 biturbo de 675 ch qui dispose de 700 Nm entre 5.000 et 6.500 tr/min. Le 0 à 100 ne demande que 2,9 secondes et il faut à peine 8,1 secondes pour atteindre les 200 km/h. La « machinerie » du toit qui apporte de l’embonpoint est compensée par l’utilisation massive de carbone (y compris pour le châssis) qui limite ainsi le poids à 1.270 kg, soit 100 kg de moins que la 650S Spider !

La couleur Solis des photos est réservée au Spider qui ne sera produit qu’à 500 exemplaires vendus autour de 400 000 euros. Il fait bon d’être riche !

Vous aimerez aussi

commentaire(s)