Lotus Evora 410 – évolution digne de Darwin

Charles Darwin n’aurait sans doute pas pensé un jour que sa théorie de l’évolution puisse être utilisée dans l’automobile. Pourtant, aujourd’hui, on ose car Lotus illustre une nouvelle fois qu’une voiture peut toujours évoluer, s’améliorer, devenir tout simplement meilleure pour son propriétaire …

La première Evora faisait à peine 280 ch. Trop peu pour jouer avec les ténors de sa catégorie, si bien qu’elle apparaissait comme une simple GT. Pire, avec un poids de 1380 kg à sa sortie, ce n’était plus une Lotus à cause d’un rapport poids/puissance pas vraiment effarouchant. Pourtant avec sa configuration 2+2, la marque anglaise tenait sans doute la bonne auto qui devait lui permettre de conserver sa clientèle qui, une fois devenue « parents » se tournait bien souvent vers la 911. C’est alors que l’Evora a commencé sa mutation. L’arrivée d’une version S avec le gain d’un compresseur qui lui permettra de passer à 350 ch. Plus récemment, Lotus lançait une version 400 ch qui perdait en même temps une bonne vingtaine de kilos.

Lotus Evora 410
Lotus Evora 410

Aujourd’hui, Lotus présente l’Evora Sport 410, la version la plus radicale de son coupé.

Fait important, la belle perd 70 kg sur la balance et grappille quelques nouveaux chevaux. Ainsi, la puissance culmine désormais 416 ch pour 1325 kg, soit un rapport poids/puissance de 3,2 kg/ch. Le gain de poids est du à l’adoption de nombreuses pièces en fibre de carbone : toit, le diffuseur arrière, la lame avant ou encore le pavillon ajouré qui intègre le becquet. Ces modifications ont permis d’augmenter l’appui aérodynamique de 15%. Sur le circuit maison, basé à Hethel, cette version 410 gagne 3s au tour par rapport à l’ancienne version 400. Le tour est bouclé en 1 minute et 28 secondes. Sur ce point, l’Exige Sport 350 reste la plus rapide. Le 0 à 100 km/h est quant à lui abattu en 4,1 s.

Lotus Evora 410
Lotus Evora 410

Les photos :

Vous aimerez aussi

commentaire(s)