Lotus Evora 400 : latine du nord

Au milieu de la forêt de nouveautés apparues aujourd’hui, une d’entre elles a su retenir notre attention. Hethel se situe au nord est de Londres, en face des Pays-Bas. C’est le siège de Lotus et pour cette nouvelle Evora, il semblerait que les anglais aient trouvé de l’ADN latin pour les lignes du nouveau modèle 400.

L’Evora gagne un nouveau look essentielle grâce à son nouveau bouclier avant qui modifie complètement le visage de la voiture. Il s’en dégage un présence beaucoupl plus fortes à la manière de certaines divas italiennes. L’intérieur a également été complètement repensé et semble offrir une finition plus aux standards de ses concurrentes.

Lotus Evora 400 - poste de conduite
Lotus Evora 400 – poste de conduite

Lotus a également le mérite de conserver une configuration 2+2 pour cette nouvelle version qui offre à cette anglaise un peu plus de polyvalence qu’une stricte deux places comme le Porsche Cayman.

Le châssis reçoit une nouvelle coque en aluminium qui participe à l’allégement global de 22 kg du poids de l’auto qui devrait donc avoisiner les 1400 kg. Cette nouvelle coque doit aussi largement modifier le comportement de la voiture en apportant plus de rigidité car Lotus annonce un gain de 6s au tour sur sa piste d’essais face à l’ancienne Evora S. Un gain aussi expliqué par le bond de la puissance qui passe de 350 à … 406 ch ! Le V6 3.5L de Toyota, boosté par un compresseur, a été profondément revu (plus de 2/3 des pièces sont nouvelles) pour permettre ce bonus. Le couple progresse moins avec +10Nm pour atteindre 410Nm.

Il sera possible de prendre son volant au mois d’août pour un prix certainement compris entre 70 et 75 000 euros.

Vous aimerez aussi

commentaire(s)