La revanche des grandes berlines américaines

Bousculés sur leur propre territoire par les allemands, les constructeurs américains préparent la riposte. Au Salon de New York, Cadillac a dévoilé la CT6 et Lincoln est venu avec un concept annonçant la renaissance de la Continental.

Si je dois résumer le marché US en trois clichés : pick-up, muscle-car et berline. Boudées chez nous, les familiales bien classiques sont encore appréciées Outre-Atlantique. Mais les américains ont un fort penchant pour les asiatiques dans la catégorie intermédiaire et privilégient les germaniques chez les grands modèles. Difficile pour l’instant de trouver une alternative locale crédible à l’incontournable Mercedes Classe S.

Finition et qualités routières européennes

Mais les choses pourraient changer dès cette année. Cadillac est venu à New York avec une toute nouvelle CT6. Un modèle imposant (5,17 mètres de longueur) mais pas clinquant. La CT6 évite d’être aveuglante de chromes et opte pour des lignes sans artifice inutile. Peu exubérante, la CT6 reste quand même très Cad’ avec des formes anguleuses. Dommage que l’intérieur soit plus tape-à-l’oeil avec ses nombreux habillages imitant le bois.

Bien dans son époque, la CT6 revendique des sensations de conduite à l’européenne. Elle est d’ailleurs promise comme la plus dynamique de sa catégorie. Les ingénieurs ont surveillé le poids et ont soigné les trains roulants. Preuve que Cadillac a changé, pas de gros V8 sous le long capot. La plus puissante des CT6 sera dotée d’un nouveau V6 biturbo de plus de 400 ch. Dommage en revanche que la marque n’innove pas côté équipement, se contentant de mettre à jour son arsenal techno avec des friandises de plus en plus courantes.

Où sont les V8 ?

Du côté de chez Lincoln, on souhaite faire revivre une légende : la Continental. L’appellation a disparu il y a plus de dix ans et depuis, la firme US, qui appartient au groupe Ford et que l’on associe souvent aux limousines qui traînent devant la Tour Eiffel, n’a plus vraiment de berline luxueuse digne de ce nom. Un impair qui sera corrigé l’année prochaine avec un modèle proche de ce concept… qui n’a pas plu au designer en chef de Bentley. Il est vrai que la ressemblance est frappante. Ceux de Jaguar auraient pu aussi se manifester pour la calandre ! Ce proto est doté d’un V6 essence à la puissance inconnue. Son habitacle fait dans le rococo… mais concept oblige, on lui pardonnera.

Vous aimerez aussi

commentaire(s)