Vidéo : essai de la Ford GT (2017)

Sport Auto a déjà pu prendre le volant de la nouvelle Ford GT et je ne résiste pas à l’envie de partager la vidéo avec vous. L’américaine est-elle à la hauteur des attentes qu’elle a suscitées ? Peut-elle faire trembler les italiennes ? C’est parti !

« Quand nous avons commencé à travailler sur la nouvelle Ford GT en 2013, l’équipe avait trois objectifs », a confié Raj Nair, vice-président exécutif de Ford, en charge du développement produits. « Le premier était de s’en servir comme plateforme d’essai pour nos ingénieurs, pour le développement de la technologie des futurs moteurs ainsi que pour une meilleure compréhension de l’aérodynamique de nos véhicules. Ensuite, il s’agissait de repousser les limites d’usage des matériaux avancés, comme la fibre de carbone. Enfin, nous voulions remporter les 24 Heures du Mans, la référence ultime en matière de test d’endurance et d’efficacité ».

Lors de l’élaboration de la Ford GT, un des principaux objectifs était de réduire la traînée tout en maximisant l’appui de la voiture, et ainsi offrir à la Ford GT une plus grande stabilité et une meilleure adhérence en phase d’accélération, dans les virages et au freinage. Pour cela, le dessin même de la voiture a été conçu pour optimiser l’aérodynamique : une hauteur de seulement 1,1m, pouvant même s’abaisser de 5cm supplémentaires en fonction des modes de conduite, des éléments modulables de la carrosserie, dont les conduits d’aération à l’avant ou l’aileron mobile à l’arrière et des arches flottantes pour canaliser l’air vers le moteur et la poupe.

Le moteur participe également à l’aérodynamique exceptionnelle de la Ford GT. Le choix du moteur EcoBoost V6, beaucoup plus compact qu’un moteur V8, ainsi que le design des turbocompresseurs et des intercoolers ont permis d’affiner la carrosserie au maximum. Le moteur EcoBoost 3,5 litres bi-turbo de la Ford GT est le plus puissant jamais conçu par la marque, délivrant 647 ch. Ainsi le 0 à 100 demanderait moins de 3s pour une Vmax de 347 KM/H. Le poids est de 1385 kg.

Au final, on retiendra cette phrase qui résume tout à elle seule : « le V6 gronde comme une voiture de course, l’accélération est du niveau de la concurrence, c’est à dire une Ferrari 488. D’un point de vue comportement, on sent que c’est une auto dérivée de la course car très rigide mais aussi moins polyvalente que certaines concurrentes ».

Vous aimerez aussi

commentaire(s)