BMW Série 2 Cabriolet : le genre parfait

Je sais ce que vous vous dites : y-a-t-il franchement de quoi s’extasier sur le plus petit des cabriolets BMW ? A cette question, je vais vous dire oui et vous expliquer pourquoi … 

Cette Série 2 cabriolet répond parfaitement aux critères d’une image d’Epinal. Populaire par son prix (presque accessible) et des couleurs vives : aux côtés d’une Mazda MX-5, que fait-on de mieux ?

Quand on veut être un homme, il convient donc de choisir les jouets parfaits.

BMW Série 2 cabriolet
BMW Série 2 cabriolet

A ses côtés, Renault Mégane CC ou Opel Cascada n’ont pas le droit de citer. Ne boxant clairement pas dans la même catégorie, ce sont des découvrables dans lesquelles on ne prendra pas beaucoup de vent faute d’un intérêt sportif digne de ce nom. Car une BMW reste une BMW … en théorie.

Si je déplore toujours la disparition de la musicalité des motorisations six cylindres en ligne , cette Série 2 cabriolet a tout de même de quoi séduire par sa fiche technique. Disponible en 218i, 220i, 228i et M235i, la puissance s’étale de 136 à 326 ch. Du trois cylindres turbo au six cylindres turbo. Volontairement, je vous dis que des motorisations diesel sont au menu sans plus de précisions car elles n’ont pour moi aucun intérêt dans ce genre de voiture plaisir.

Le look est féroce comme toujours et dégage de la puissance, c’est pas forcément toujours fin mais c’est allemand, il faut donc que cela se sache (un peu).

Heureusement, la capote en toile apporte ce qu’il faut de calme et de romantisme pour au final nous proposer un bel équilibre stylistique.

La BMW Série 2 cabriolet est bien une auto « XY approved » pour tout ce qu’elle symbolise : plaisir, sportivité et sans aucun doute estime de soi. A commander pour l’été 2015 avec des prix de 37.600 euros à 52 900 euros.

 

 

 

Vous aimerez aussi

commentaire(s)