Aston Martin Vantage GT8 : fuck the GT3 !

Aston Martin n’oublie pas la petite Vantage V8. La preuve ? La marque lui offre une version GT8 très radicale …

Si la presse vous vend à longueur de temps le V12 d’Aston Martin, c’est oublier un peu vite la petite Vantage V8. Pour avoir pu prendre le volant d’une version S en boîte mécanique, la petite anglaise est intéressante à plus d’un titre.

Aston Martin Vantage GT8
Aston Martin Vantage GT8

Compacité, V8 qui pousse juste ce qu’il faut pour un usage routier, un châssis un peu à l’ancienne et qui accepte donc encore de bouger de l’arrière : cette version V8 est enthousiasmante à plus d’un titre. Apparue en 2006 et pour fêter ses 10 ans (sans une ride), Aston Martin dévoile une nouvelle version GT8 : hommage à celles qui sonnent la charge anglaise aux 24H du Mans tous les ans.

Cette GT8 est également dans l’esprit de la GT12, à savoir une Aston Martin affûtée pour la piste un peu comme les séries GT3 & GT3 RS chez Porsche pour la 911 : une compé-client homologuée route.

Aston Martin Vantage GT8
Aston Martin Vantage GT8

L’usage routier devrait d’ailleurs se révéler spartiate et « sec » avec des suspensions bout de bois. La base est la V8 S. Assez logiquement, pour marquer sa supériorité dans cette version GT8, le huit cylindres trouve 10 ch supplémentaires pour porter le total à 446 ch. Le client aura le choix entre deux boîtes de vitesses : manuelle à 6 rapports ou robotisée Sportshift à 7 rapports. La première sera à privilégier pour le plaisir de piloter comme un vrai gentleman driver. Aston Martin a également revu le poids à la baisse en chassant 100 kg. Des gains de poids ont été faits grâce (entre autres) à l’utilisation du carbone (toit, portes, sièges à réglages manuels…). Les vitres latérales et la lunette arrière sont en polycarbonate. Avec encore un peu plus d’austérité, la perte aurait pu être plus importante en supprimant la radio et la climatisation mais Aston Martin a sans doute estimé ces éléments de confort comme indispensables.

Aston Martin a prévu de ne produire que 150 exemplaires d’un modèle qui promet d’être déjà très collector dès sa sortie. Le prix devrait être quant à lui bien supérieur à 200.000 €.

Vous aimerez aussi

commentaire(s)