Voitures

Retrouvez toutes les grands marques automobiles disponibles sur XY : Mini, Volkswagen, Audi, Mercedes, BMW, Peugeot, Renault, Citroën.

Pour le Salon de l’automobile de New York, Toyota dévoile le nouveau RAV4, la 5ème génération. Et pour cette nouvelle édition, le RAV4 change tout : look radical, le diesel aux oubliettes … et bien entendu motorisation hybride

Le grand méchant look

Quand nous avions aperçu à Los Angeles le nouveau FT-AC Adventure Concept, nous avions espéré que Toyota nous propose rapidement un véhicule lui ressemblant. C’est presque chose faite avec ce nouveau RAV4 qui possède une sacrée gueule. Robuste, agressif, bien trempé dans le 4×4, ce nouveau RAV4 est presqu’un SUV radical.

D’une longueur de 4m60, le design est plus féroce grâce à des porte-à-faux avant et arrière raccourcis quand l’empattement s’allonge de 30 mm pour plus de volume à l’intérieur de l’habitacle. Le coffre est également plus grand et sa modularité très étudiée avec des sièges arrière rabattables, un coffre à double fond et des filets latéraux. La largeur hors tout a été portée à 1,855 m, soit 10 mm supplémentaires qui profitent également à l’aisance des occupants.

La fin du diesel 

Le nouveau RAV4 sera proposé avec deux motorisations, uniquement des essences / hybrides. Le nouveau moteur hybride combine un moteur électrique à l’avant plus un à l’arrière. Ces moteurs électriques sont complétés par un moteur essence 4 cylindres de 2,5L de cylindrée. En fait, cette installation semble être la même que le dernier Lexus NX300h qui propose 197 ch, le RAV4 sera très proche de ces valeurs. La seconde version annoncée est animée par un quatre-cylindres 2L essence associé au choix à une boîte manuelle ou automatique. La transmission intégrale mécanique se bonifie également avec l’adoption d’un accouplement double et une déconnection arrière sur les versions à boîte automatique. Grâce à sa nouvelle plateforme TNGA, le RAV4 promet dans le communiqué de presse d’être plus dynamique avec l’apport d’une structure de caisse plus rigide.

Italdesign présente la nouvelle Zerouno Duerta au salon de Genève 2018. Sous cette plastique agressive se cache en fait une base technique de Lamborghini – Audi. Normal me direz-vous puisque Italdesign appartient aussi au groupe Volkswagen. Cette Zerouno Duerta, c’est donc le V10 le plus artisanal de la galaxie VW.

V10 cheveux au vent !

Italdesign Zerouno Duerta

En fait cette Zerouno Duerta, c’est pour celui qui trouve une Audi R8 trop quelconque et une Lamborghini Huracan pas assez exclusive pour cruiser à Miami. Toutefois, on regrette que les lignes ne soient pas mieux différenciées d’une Lamborghini. En effet, cette Italdesign passerait presque pour un programme spécial de la firme de Sant’Agata tant l’ADN des lignes tendues et arrêtes proéminentes semble être le même. L’esthète n’y retrouvera pas le côté visionnaire ou l’élégance des concepts d’Italdesign des années 90 mais le client actuel de supercar exotique y trouvera son compte …

Et quand on sait que cette Italdesign sera sans doute vendue autour du million d’euros quand une classique Huracan de Lamborghini coûte 220 000 euros, on se dit que le client est roi ! Surtout que le V10 développe la même puissance que dans ses cousines, c’est à dire 610 ch pour 320 KM/H de Vmax.

Après la Première Edition, Alpine lance deux nouvelles versions sur la base de la nouvelle A110. Pure joue la carte de la tradition Alpine quand la série Légende joue le confort, alors laquelle choisir ?

Plus légère, moins chère : c’est l’A110 Pure

2018 – ALPINE A110 Pure

Qu’on se le dise, l’A110 ne sera jamais une barquette radicale comme certaines Lotus et ne sera jamais une grande GT dédiée aux grands voyages. Entre Pure et Légende, les différences sont minimes mais la Pure revendique surtout le poids le plus faible de la gamme et comme on le sait « Light is right ! ».

Pour grappiller 5 kilos sur la balance (pour un total d’un peu moins 1100 kg), la version A110 Pure se prive de la caméra de recul ou encore de la hi-fi Focal. Pour ceux qui auraient peur d’égratigner la belle A110, la caméra de recul reste au catalogue en option. Avec les baquets Sabelt (coque rigide non réglable), cette version s’affiche au prix de 54 700 € et constitue l’entrée de gamme.

Les belles jantes de la Légende

2018 – ALPINE A110 Légende

La Légende reprend certains attributs de la Première Edition avec des fauteuils plus orientés confort (multiples réglages possibles) mais surtout de très belles jantes de 18 pouces au design rétro qui sent bon les rallyes des années 80-90 ou encore l’A310. Cette version est facturée à partir de 58 500 €.

Techniquement, la base reste la même pour ce deux versions avec un moteur monté en position centrale arrière. Il s’agit d’un quatre cylindres 1,8 litre turbo d’une puissance de 252 ch. La suspension à double triangulation assure quant à elle le bon comportement de la nouvelle berlinette

Ces deux versions s’accompagnent de trois nouvelles couleurs de carrosserie – Blanc Irisé, Bleu Abysse et Gris Tonnerre – et de quatre nouveaux dessins de jantes.

Mercedes apporte un peu d’aide à la CLS dans le style berline coupé. Au salon de Genève 2018, la marque a l’étoile lance la nouvelle AMG GT 4 portes qui voit déjà sa concurrente s’avancer avec la BMW Série 8 berline !

CLS ou AMG GT ?

Mercedes-AMG GT 63 S 4MATIC+

En fait, c’est assez simple. Mercedes fait de l’AMG GT berline sa sportive « familiale ». La nouvelle Mercedes CLS devant se contenter de moteurs plus petits, c’est dans la GT que l’on trouve la grosse artillerie lourde. Seulement trois choix de motorisations sont disponibles avec les :

  • AMG GT 63S : V8 4.0 biturbo de 639 ch
  • AMG GT 63 : V8 4.0 biturbo de 585 ch
  • AMG GT 53 : six cylindres en ligne 3.0 biturbo de 435 ch
Mercedes-AMG GT 63 S 4MATIC+ 4-Türer Coupé, AMG Carbon-Paket, Exterieur: Außenfarbe: Graphitgrau magno, Rad: AMG Schmiederad im 7-Doppelspeichen-Design, Farbvariante schwarz, Kraftstoffverbrauch kombiniert: 11,2 l/100 km; CO2-Emissionen kombiniert: 256 g/km //
Mercedes-AMG GT 63 S 4MATIC+ 4-Door Coupé, AMG Carbon-packet,
Exterior: Exterior paint: graphite grey magno, Wheel: AMG Performance wheels in 7-double crossing design, colour variation black, Fuel consumption combined: 11,2 l/100 km; CO2 emissions combined: 256 g/km

Esthétiquement, on reste assez proche de la CLS avec qui la GT partage la base. La ligne est quand même un peu moins pépère et tentera de venir concurrencer la très belle Panamera de Porsche. BMW a aussi avancé ses pions au salon de Genève avec une nouvelle berline sur la base de son coupé Série 8. Je vous en parle très vite.

Les photos :

 

 

 

Porsche avait dans ses bagages une surprise pour le salon de Genève 2018. Inutile de revenir sur la nouvelle GT3 et concentrons nous sur la Mission E Cross Turismo Concept : l’Audi A6 Allroad selon Porsche.

Break 4×4 100% électrique

Porsche Mission E Cross Turismo Concept

C’est finalement comme une évidence ! Avec le lancement du break de la Panamera baptisé Sport Turismo, l’expérience de la galaxie VW en terme de break baroudeur devait forcément donner des idées chez Porsche. La référence en la matière, c’est l’Audi A6 Allroad qui malgré les assauts des SUV se vend toujours assez bien. La recette est simple, ajoutez des morceaux de plastiques noirs ici ou là pour les protections et vous obtenez un break qui a de l’allure. Personnellement j’adore ce break Porsche au look de baroudeur qui me rappelle la formidable épopée de la marque au Dakar avec une 959.

Porsche Mission E Cross Turismo Concept

Mais pour ne pas trop (pour le moment ?) gêner sa cousine, ce break baroudeur est 100% électrique. La marque annonce une puissance de 600 ch répartie sur les quatre roues grâce à deux moteurs électriques. Le 0 à 100 km/h est réalisé en moins de 3,5 s et la Vmax serait de 250 KM/H. À cette allure, les batteries ne feront sans doute pas long feu. Selon le communiqué de la marque, ce break serait pourtant capable d’une autonomie d’environ 500 km. Une simple charge de 4 minutes permettrait de récupérer 100 km. Tout dépendra là aussi de la puissance délivrée par la borne de recharge que vous trouverez sur votre chemin.

Porsche Mission E Cross Turismo Concept

Les photos :

 

Pas de grande surprise pour la voiture de l’année 2018, c’est un SUV qui est récompensé. Après avoir souvent frôlé le titre, Volvo gagne (enfin) cette distinction avec son XC40 et c’est un juste retour de choses …

Après le Peugeot 3008, Volvo place son SUV XC40

Le constructeur suédois a entamé sa mue depuis 2015 avec les apparitions successives des XC90, V90 & S90 ou encore nouveau XC60. C’est finalement le plus petit modèle, le dernier né XC40, qui est récompensé. Ce titre célèbre le design suédois qui fait mouche depuis 3 ans et les technologies pour améliorer la sécurité, leitmotiv de Volvo.

C’est d’ailleurs un véritable plébiscite puisque le XC40 remporte l’élection avec 325 points et il devance la Seat Ibiza deuxième avec 240 points et la dernière BMW Série 5 troisième avec 226 points. Kia échoue au pied du podium avec 201 points pour sa berline coupé Stinger.

Les photos du XC40 :

 

Jaguar présente son grand SUV électrique. Une proposition dans l’air du temps qui semble aboutie tant d’un point de vue technique que du style.

SUV Jaguar I-Pace

L’essentiel à retenir à propos de ce SUV électrique anglais baptisé I-Pace est que la voiture dispose d’une transmission intégrale grâce aux deux moteurs conçus par Jaguar développant à eux deux 400ch et 696Nm et permettant de couvrir le 0-100km/h en 4,8 secondes. La batterie Lithium-ion de 90kWh autorise une autonomie de 480km (selon la norme d’homologation), le système de navigation EV se chargeant d’optimiser l’itinéraire. Sur les recharges publiques rapides, la charge de 0 à 80% demande 40 minutes, alors que 15 minutes permettent d’obtenir une autonomie de 100km.

La batterie est garantie 8 ans et les commandes sont ouvertes dès maintenant. Le I-Pace est commercialisé au prix de (à partir) 78 380€.

Zoom sur les batteries

S’appuyant sur les dernières batteries Lithium-ion de 90kWh comprenant 432 cellules, l’autonomie de la I-PACE peut atteindre 480km (cycle WLTP). Il sera possible de charger la batterie de 0 à 80% en 40 minutes seulement à l’aide d’un chargeur DC rapide (100kW). Une prise murale à courant alternatif de 7kW atteindra le même niveau de charge en un peu plus de 10 heures. Les technologies d’optimisation de l’autonomie comprennent entre autres un système de pré-conditionnement de la batterie : une fois branchée, la I-PACE ajustera automatiquement la température de sa batterie pour en maximiser l’autonomie avant le commencement du trajet.

Et Tesla ?

Argumentant souvent sur les performances de ses voitures électriques pour enterrer la concurrence, Tesla a été pris à son propre jeu ! Jaguar défiant les modèles de la marque américaine dans la vidéo ci-dessous et le I-Pace s’impose au moins dans l’exercice de la course d’accélération. Une vidéo à prendre au conditionnel puisque réalisée par la marque anglaise … Reste à voir l’I-Pace dans le même comparatif pour l’autonomie.

 

Les photos :

Depuis 2011, nous nous étions habitués à la silhouette de la berline 508. Il faut dire qu’avec le succès des SUV, on l’avait même un peu oubliée en dépit d’un restylage qui lui avait apporté un peu de peps. Cette nouvelle génération change tout, de quoi relancer la berline ?

Un genre qui séduit toujours …

Si on croise finalement peu de nouvelles Passat, Renault s’en sort mieux avec la Talisman. La grande berline du losange est présente dans toutes les rues et continue d’exister face à l’armada SUV. La berline n’est donc pas tout à fait morte et cherche à faire valoir ses qualités. Seulement pour les voir, il faut un style remarquable. Sur ce point la nouvelle 508 fait très fort avec des faces avant et arrière particulièrement fortes en personnalité. La ligne de profil est elle aussi plutôt moderne avec une ligne de toit plutôt basse qui semble fuir vers un arrière façon fastback (comme la nouvelle Ford Mustang). Peugeot ne cache d’ailleurs pas son étude de marché très orientée vers les allemandes en précisant dans le communiqué : « Avec 4,75 m de longueur hors tout, la nouvelle 508 elle est parmi les berlines les plus compactes du marché et est plus proche de la concurrence premium. Sensiblement identique à l’Audi A5 Sportback, elle est ainsi plus courte de 11 cm que la VW Arteon (4,86 cm). »

Nouvelle Peugeot 508 2018

Globalement , ce style se démarque tout de même assez nettement des SUV de la marque avec des optiques inédits qui se prolongent en griffes (ou en crocs de Lion ?) sur le bouclier.

La nouvelle 508 se permet un emprunt à l’héritage de ses illustres aînées PEUGEOT 504 et 504 coupé en apposant son logo « 508 » au bout du capot.

L’intérieur joue la même partition de la modernité. Il est notamment composé d’un écran de 12,3 pouces positionné derrière le volant. Entièrement paramétrable et personnalisable (six modes d’affichage différents), ce dernier est positionné au-dessus de la jante du volant et regroupe au plus près de la vision de la route toutes les informations utiles à la conduite.

Nouvelle Peugeot 508 2018

Quant à l’écran central tactile, il est intégré dans la planche de bord. D’une taille de 8 pouces sur le premier niveau de finition Active, l’écran tactile capacitif passe à la Haute Définition large en 10 pouces à partir du niveau Allure. Il s’accompagne d’une série de sept touches piano – toggle switches permettant un accès direct et permanent aux principales fonctions de confort : radio, climatisation, navigation, paramètres véhicule, téléphone, applications mobiles et i-Cockpit® Amplify.

Grand Tourisme

En plus d’une cure d’allègement (-70 kg en moyenne) et d’un train arrière multi-bras proposant une suspension pilotée, la nouvelle 508 pourra compter sur une large palette de motorisations.

Nouvelle Peugeot 508 2018

En essence, on trouvera sous le capot deux nouvelles motorisations élaborées autour du moteur 1.6L PureTech :

  • PureTech 180 S&S EAT8*
  • PureTech 225 S&S EAT8 (version GT uniquement)

En Diesel, quatre offres sont disponibles à la gamme (selon destinations) construites autour des motorisations 1.5L et 2,0L BlueHDi :

  • BlueHDi 130 S&S BVM6, constituant l’entrée de gamme et la seule offre avec boîte mécanique à six rapports
  • BlueHDi 130 S&S EAT8
  • BlueHDi 160 S&S EAT8
  • BlueHDi 180 S&S EAT8

*EAT8 : boîte automatique à 8 rapports

Si Peugeot a su conserver son fameux touché de route, la nouvelle 508 pourrait rapidement séduire une clientèle en mal de sensations au volant de SUV hauts perchés. Son dynamisme sera sans doute son principal atout même si Peugeot annonce avoir travaillé le confort. Une auto capable de se montrer douce tout en étant agile, voici sans doute la bonne définition du Grand Tourisme. La clé du succès pour cette lionne ? 

Porsche présente une nouvelle 911 GT3 RS. Evolution du précédent modèle pour le salon de Genève 2018, cette nouveauté refuse toujours les turbos pour la beauté du Flat6 atmosphérique.

520 ch – 1430 kg

Porsche 911 GT3 RS 2018

Cette nouvelle GT3 RS hérite donc du six cylindres à plat de 4 litres développant 520 ch, soit 20 de plus que le modèle précédent. Ce gain de puissance est obtenu grâce à un travail sur la distribution. Le régime maxi reste fixé à 9 000 tr/min : toujours un régal à l’échappement ! La RS ne suit pas le même chemin que la « simple » GT3 puisqu’elle n’est disponible qu’avec une boîte PDK double embrayage 7 rapports. Pas de boîte manuelle puisque Porsche avance que sa RS est faite pour la piste et plus efficace avec une PDK. Le 0 à 100 est expédié en 3,2s quand la Vmax est de 312 KM/H.

Porsche 911 GT3 RS 2018

Techniquement, on trouve de nouvelles rotules métalliques pour les suspensions afin d’avoir un comportement encore plus précis. Les quatre roues directrices sont toujours présentes mais Porsche annonce avoir recalibré le système sans plus de précisions. Avec les options qui vont bien, la 911 GT3 RS ne pèse que 1 430 kg sur la balance. Le prix de cette version débute à partir de 198 335 euros TTC.

Volvo poursuit son offensive pour le salon de Genève 2018. 3 ans après le lancement du XC90 qui mettait tout le monde d’accord, la marque suédoise pourrait bien réussir le même coup avec le nouveau (et superbe) break V60. Explications …

Un look à l’effet #WAHOU

New Volvo V60 exterior

Je vous sors à peu près la même rengaine à chaque nouvelle Volvo mais ce break V60 nouvelle génération est d’une beauté à rendre dingue un père de famille. Sur ce point, il rejoint le break de la dernière Mercedes Classe C qui est lui aussi remarquable.

Le suédois est classe, élégant et assez sportif grâce à une ligne de toit plutôt basse.

Le format V60 le rend nettement plus adapté à nos villes que le grand frère V90 et aussi moins dur pour nos portefeuilles. Ses dimensions sont les suivantes : 4,76 m (+12cm vs ancienne génération) en longueur et 1,87 m en largeur. Le coffre propose 529 litres.

New Volvo V60 interior

Le dessin de l’intérieur se passe de commentaires puisqu’il reprend le même design que les précédentes nouvelles Volvo. C’est bien pensé et bien fait, on remarquera l’écran de 8 pouces derrière le volant en addition de celui central de 9 pouces dédié au multimédia.

New Volvo V60 exterior

Action, moteurs

Sous le capot de ce nouveau V60, on pourra trouver deux moteurs diesels développant 150 ch (D3) et 190 ch (D4). Plus tardivement dans l’année, les blocs essence feront leur apparition avec le T5 (245 ch) et des versions hybrides T6 Twin Engine AWD (340 ch) et T8 Twin Engine AWD (390 ch).

Le nouveau V60 est proposé avec des prix compris entre 39 360 euros (D3 BVM6) et 57 760 euros (D4 Geartronic 8). On attend avec impatience la version Cross Country.

La nouvelle 488 Pista de Ferrari fera son apparition publique lors du prochain salon de Genève. Le cheval cabré perpétue ainsi la tradition de mêler la piste au sang de ses berlinettes. Une saga qui a commencé avec la 360 Challenge Stradale suivie des 430 Scuderia et 458 Speciale.

Ferrari 488 Pista

Mais ce que Ferrari annonce est alléchant ! Ainsi la 488 Pista serait beaucoup plus que ces prédécesseuses en emportant en fait beaucoup plus qu’on ne le pense de technologies issues de la course.  La 488 Pista tirerait ainsi largement profit de l’engagement de Ferrari en endurance avec les excellents résultats que l’on connaît. Les gains les plus remarquables concernent les économies de poids et le développement de l’aéro de la voiture pour offrir à la 488 Pista des performances améliorées (20% d’appui en plus).

Si on la compare à la 488 GTB de série, la Pista est passée au régime avec 90 kg en moins sur la balance pour un poids de 1280 kg. Pendant ce temps là, le V8 passe à la préparation pour offrir 50 cv de plus et atteindre la puissance totale de 720 ch ! Ne pensez pas que pour obtenir ce résultat que Ferrari ait juste tourné la vis de l’injection. Les modifications sont nombreuses : volant moteur, bielles, vilebrequin, collecteurs d’échappement … Avec cette puissance, les chronos tombent : 0-100 km/h 2.85 s, 0 -200 km/h 7.6 s et une Vmax supérieure à 340 km/h. Des chiffres qui placent cette 488 Pista au dessus de celle que l’on considérait comme la nouvelle référence ultime la 911 GT2 RS avec ses 700 ch son chrono de 6min47 au Nurburgring !

Ferrari Dynamic Enhancer

Ferrari 488 Pista

La technologie apporte également ses améliorations. La 488 Pista embarque de nombreuses aides pour faciliter sa conduite Side-Slip Angle Control system (contrôle de la dérive) avec E-Diff3, F1-Trac, suspension magnétique (SCM) et pour la première fois le Ferrari Dynamic Enhancer. Le FDE est une première mondiale : il utilise le software Ferrari pour ajuster la translation de la pression sur la pédale de frein par le pilote à la puissance exercée sur les étriers. Le but est d’accroître le contrôle donc la confiance du pilote dans la voiture et rendre (encore) plus grand le plaisir pris derrière son volant.

Ferrari 488 Pista – Fiche technique : 

ENGINE
Type V8 – 90° twin turbo
Overall displacement 3902 cc
Max. power output * 530 kW (720 cv) at 8000 rpm
Max. torque * 770 Nm at 3000 rpm in 7th gear

DIMENSIONS AND WEIGHT
Length 4605 mm
Width 1975 mm
Height 1206 mm
Dry weight** 1280 kg

PERFORMANCE
0-100 km/h 2.85 s
0 -200 km/h 7.6 s
Max. speed > 340 km/h

FUEL CONSUMPTION/C02 EMISSIONS
Under homologation

* With 98 octane petrol
**With optional lightweight content

Après 4 années de bons services (200 000 ex. vendus), le X4 a déjà le droit à un nouveau look. BMW dévoile son nouveau SUV Coupé pour le salon de Genève 2018.

La guerre avec Mercedes

Nouveau BMW X4 2018 M40d – C’est sous cet angle que les changements sont les plus remarquables et que le X4 ressemble le plus à un GLC Coupé de Mercedes

Bousculé dans sa zone de confort par le dernier GLC Coupé de Mercedes, le X4 s’est remis à niveau en conservant l’ADN si particulier des gros SUV coupés dont la marque bavaroise est à l’origine avec le X6. La face avant singe les évolutions du nouveau X3 à savoir : calandre plus imposante et optiques plus fins. L’arrière subit lui les « grosses » modifications avec des feux qui sont désormais aussi plus fins et longilignes comme un … GLC Coupé ! On notera également la double sortie d’échappement désormais positionné de chaque côté. À l’intérieur, le système multimédia évolue avec un nouvel écran 12 pouces.

Nouveau BMW X4 2018 M40d

Côté moteurs, le nouveau X4 reçoit trois blocs essence et quatre motorisations diesel. Les puissances s’échelonnent de 184 (xDrive20i) à 360 ch (M40i). En diesel, le choix va de 190 ch avec le xDrive20d jusqu’à 326 ch grâce au 6 cylindres 3.0L du M40d. Avec ces moteurs, on retrouve une boîte de vitesses automatique Steptronic 8 et un transmission intégrale xDrive de série sur tous les modèles.

Prix : à partir de +/- 50 000 euros.

Les photos :

McLaren dévoile enfin, à quelques jours du salonde Genève, la fiche technique de sa dernière supercar baptisée en toute simplicité Senna. Avec un tel nom, il ne faut pas décevoir !

Née pour la piste

McLaren Senna

Si McLaren dévoile la fiche technique, la marque anglaise argumente également que le véritable potentiel de la Senna sera testé sur piste. Une nouvelle façon de nous mettre l’eau à la bouche avant de dévoiler un record sur le Nurburgring ? Peut-être bien, en attendant, on ne sera guère surpris d’un temps canon avec ce V8 4.0 biturbo qui crache 800 ch et 800 Nm.

Le 0 à 100 km/h est exécuté en seulement 2,8 secondes. Le 0 à 200 km/h est encore plus canon car réalisé en seulement 6,8 secondes. Le package aérodynamique apporte 800 kg d’appui aérodynamique à 250 KM/H quand la Vmax est elle de 340 KM/H. L’auto ne pèse que 1198 kg. Jamais une voiture du constructeur n’avait été aussi légère depuis la légendaire F1 et ses 1140 kg. Ce poids lui offrira-t-il le même destin ? Je vous rappelle que les 500 exemplaires sont déjà tous vendus.

On attend la vidéo au Nurb’ !

Il est l’un des pionniers du genre SUV qui engorge actuellement le marché automobile mondial. Dès 2000, le constructeur coréen nous proposait le Santa Fe, 18 ans plus tard voici la 4ème génération.

Nouveau Hyundai Santa Fe 2018

18 ans que ça dure

Pour ce renouvellement, Hyundai bouscule son grand SUV familial. Aucune trace du passé, place à la modernité avec une nouvelle silhouette élancée, distinguée mais pourtant bien athlétique. Les plus fins observateurs auront remarqué que la face avant reprend l’idée d’optiques de phares très effilées et à double étage comme sur le dernier Kona. La calandre prend du volume et dispose désormais d’un jonc chromé qui s’étend jusqu’au optiques. Hyundai n’a pas totalement dévoilé son SUV puisque nous ne disposons que d’une photo de l’avant mais les dessins laissent assez bien imaginer le reste de l’engin surtout que l’on voit bien que la réalité est très proche. Le nouveau Santa Fe gagne également quelques centimètres en longueur (+8) pour un total de 4m77 de long.

Nouveau Hyundai Santa Fe 2018

L’intérieur est également remis au goût du jour : tout est nouveau. Planche de bord, écran derrière le volant (lui aussi inédit), grand écran tactile, disparition de nombreux boutons : le conducteur y gagnera en expérience de conduite. Ce nouvel intérieur est également plus haut de gamme et correspond au positionnement de Hyundai comme « alternative » aux allemands quand Kia se positionne face aux généralistes comme Renault, Peugeot etc …

Nous vous communiquerons l’ensemble des informations techniques dès le salon de Genève où le Santa Fe sera définitivement dévoilé.

L’Urus a été présenté en première européenne à Paris. L’opportunité pour Lamborghini de présenter en même temps son nouveau point de vente dans la capitale et de rappeler que la France est un pays qui compte pour l’avenir de la marque

Lamborghini Urus Paris

À seulement quelques jours du salon de Genève, Lamborghini s’est autorisé une virée à Paris avec son nouveau SUV Urus. Une première qui nous a permis d’approcher le nouveau SUV dans un contexte inédit. En effet, nous étions conviés dans la nouvelle concession du groupe Schumacher, revendeur officiel de la marque au taureau pour Paris. J’étais ravi de voir l’Urus en vrai et cette rencontre m’a agréablement surpris. L’Urus semble compacte, nettement moins encombrant que les autres Audi Q7 ou Bentley Bentayga avec, qui, il partage la base technique au sein du groupe VW. J’ai même eu l’impression de voir le magnifique concept Estoque campé sur des grandes roues et à la garde au sol renforcée.

Lamborghini Urus Paris

La France représente le 3ème marché européen pour la marque italienne derrière le Royaume-Uni et l’Allemagne.

Monaco y compris, Lamborghini a écoulé 127 voitures en France pour 2017. Une année déjà record pour la marque avec plus de 3 800 voitures vendues dans le monde. L’Urus doit, selon la marque, doublé cette production sur une année pleine, c’est à dire à partir de 2019. Une idée pas si farfelue puisque Ferrari, sans doute jaloux de ce coup d’avance de son rival, a déjà annoncé la production d’un futur SUV…

Mercedes dévoile sa nouvelle Classe A à quelques jours du salon de Genève 2018. La plus petite étoile cherche à se replacer et surtout à ressembler un peu plus à ses grandes soeurs. L’objectif est clairement affiché : le luxe et la sophistication …

Un peu plus grande

Nouvelle Mercedes Classe A 2018

Esthétiquement, la nouvelle Classe A récupère l’avant de la dernière Mercedes CLS. L’arrière change lui aussi beaucoup avec des optiques plus effilées. La Classe A première du nom, n’était clairement pas réputée pour l’espace offert à bord. Mercedes a allongé un peu l’empattement (surtout pour le coffre) mais disons qu’on se sentira surtout moins à l’étroit grâce à quelques centimètres supplémentaires en largeur. Pour l’équipement, Mercedes en met plein les yeux (au moins sur les versions de présentation) avec le double grand écran qui remplace l’instrumentation de bord ou encore les bouches d’aération façon turbine d’avion colorées. Reste à voir à quoi ressemblera un modèle de base …

Nouvelle Mercedes Classe A 2018

Moteurs : 2x Renault

Cette nouvelle Classe A sera toujours proposée en version d’entrée de gamme diesel avec le 1.5dCi de Renault qui développe 116 ch. Autre bloc du fabricant français : le 1.4 Turbo essence de la Classe A. Mercedes triche toutefois un peu puisqu’il s’agit en fait d’un bloc de 1300 cm3 quatre cylindres qui propose 163 ch et 254 Nm de couple. Ce moteur a fait son apparition avec le dernier Renault Scénic. En ce qui concerne la version la plus puissante, en attendant les AMG, elle reçoit un bloc 2.0L de 224 ch pour la A250.

Nouvelle Mercedes Classe A 2018

Les photos :

 

La marque tchèque (qui nourrit quelques jalousies chez VW) a toujours de l’appétit ! Désormais décomplexée et profitant d’une image améliorée chez les conducteurs européens, Skoda poursuit son offensive avec l’arrivée prochaine d’un petit SUV.

Karoq et Kodiaq font un carton, il est donc logique de leurs offrir un petit frère au sein de la galaxie VW désormais bien encombrée sur ce segment. Audi Q2, VW T-Roc, Seat Arona … le groupe rattrape son retard à vitesse grand V. Puisqu’il n’en manquait plus qu’un, Skoda viendra proposer un nouveau petit SUV à partir du concept Vision X qui sera présenté au salon automobile de Genève.

Skoda SUV Vision X

Les lignes sont conformes à la production actuelle de la marque tchèque. Un design tendu qui n’est pas s’en rappeler l’ADN d’Audi. Au final, la proposition est plus « heureuse » que le petit Seat Arona, le plus discret de la bande. Les motorisations seront majoritairement essence, le diesel étant de plus en plus boudé par les conducteurs européens.

Nissan dévoile un concept ébouriffant au salon de Détroit 2018. Sur la plateforme 4+2, le constructeur japonais nous propose Xmotion Concept.

Le plus vieux de la gamme ? Pathfinder !

Le bon gros vieux 4×4 de Nissan est vieillissant et perd définitivement pied sur le marché européen. Après ses heures de gloire en ayant même sérieusement concurrencer Land Rover, le Pathfinder mériterait bien un bon coup de dépoussiérant et son heure est peut-être venue. Le concept Xmotion semble avoir la taille et l’esprit pour renouveler le fleuron SUV baroudeur du groupe Renault. D’abord, on retrouve la configuration 6 places ou disons plutôt 4 + 2 strapontins comme dans le Pathfinder. Ensuite, le look du concept est celui d’un flagship dont l’image est capable de tirer vers le haut une gamme complète. Aussi, ses allures d’athlète bodybuildé évoque ce qui pourrait rester de gênes ou même (rêvons un peu) de véritables capacités en off-road.

Nissan Xmotion Concept, le prochain Pathfinder ?

Nissan n’a dévoilé aucune solution technique ou même motorisation. L’intérieur est sans doute la partie la plus éloignée d’une rapide commercialisation comme en témoignent les fauteuils ou le volant. Le grand écran placé tout le long du tableau de bord a peut-être une chance d’exister sur un modèle très haut de gamme. Les portes suicide ne seront probablement pas non plus de la partie, en revanche, on adore les grosses jantes de 21 pouces !

Si les horlogers se l’arrachent, il est un constructeur automobile qui peut quasiment s’accaparer son image. Lui ? Steve McQueen bien entendu qui a bien entendu magnifié la Mustang en 1968 …

Bullitt, du film à l’icône

Dans le film l’acteur profite d’une Mustang dans une course poursuite qui marquera le cinéma. Le vert de sa Mustang devient quant à lui iconique. Ford annonce ainsi la troisième réédition de la Mustang Bullitt™, célébrant le 50ème anniversaire du film. La nouvelle Ford Mustang Bullitt sera disponible dès l’été 2018 aux États-Unis, malheureusement Ford France ne se prononce pas dans son communiqué quant à son arrivée en Europe. Le coupé est propulsé par le généreux V8 5.0l délivrant 481ch et 569Nm.

La toute nouvelle Mustang Bullitt est équipée d’une transmission manuelle et d’un pommeau de levier de vitesse blanc façon bakélite, en clin d’œil à l’originale. Un échappement spécifique a également été développé pour rendre hommage à celui de la Mustang de 1968 et rendre les borborygmes de la mécanique plus profond.

Extrait de la poursuite de 68′ :

 

Renault Sport lance la série limitée Renault Clio R.S.18, en référence à la future monoplace éponyme de Renault Sport Formula One Team pour la saison prochaine. Elle arbore avec fierté le jaune et noir identitaires des Formule 1 de Renault, à l’attention des clients les plus fans du Losange et de son engagement dans le sport.

2018 – Renault CLIO R.S. 18

À l’extérieur, un stripping R.S.18 apposé sur les portes avant, ainsi qu’un stripping de toit aux couleurs de Renault Sport – double diamant gris et nouveau logo R.S. –, sont une allusion directe aux F1 engagées par Renault Sport en championnat du monde. Des touches de Jaune Sirius, couleur emblématique de Renault Sport, viennent égayer la teinte Noir Profond de la carrosserie. Le Jaune Sirius est présent sur la lame F1, sur les protections inférieures de portes et sur les centres de roues. Les marquages arrière sont entièrement noirs, de même que sur le bouclier avant, le losange et le sigle R.S. À l’arrière, le diffuseur adopte également cette teinte.

À l’intérieur du véhicule, l’exclusivité de la série limitée est précisée par un seuil de porte numéroté et siglé R.S. On la retrouve sur le volant bi-matière Alcantara et cuir, pour un effet visuel plus sportif. Sur la planche de bord, les aérateurs se parent d’un cerclage look carbone. Enfin, le tapis de sol Renault Sport est de série sur cette version.

2018 – Renault CLIO R.S. 18

Renault Clio R.S.18 reçoit le bloc moteur 220 ch avec la transmission EDC et le châssis Trophy.

Le moteur développe un couple maximum de 280 Nm avec overtorque. Le châssis Trophy est rabaissé et raffermi, ses amortisseurs sont couplés à des butées hydrauliques de compression à l’avant. De série, on retrouvera la ligne d’échappement signée Akrapovic pour une sonorité plus rauque. La série limitée sera commercialisée en Europe au 1er semestre 2018.