EICMA Milan 2017 – Royal Enfield Interceptor 650 et Continental GT 650

L’élève va-t-il dépasser le maître ? Royal Enfield, marque ô combien sympathique, était un peu limitée par le rayon d’action de ses motos. Le constructeur indien s’offre cette fois la possibilité de concurrencer Triumph sur le marché du néo-rétro en dévoilant deux nouvelles motos équipées d’un inédit bicylindre 650 cm3.

Elles sentent bon l’Ace Café

Royal Enfield Continental GT

Les motos nous renvoient directement aux années 60 avec leur design mais aussi leur esprit. Ici la performance n’est pas le critère essentiel mais celui d’avoir une moto sympa, oui ! Réservoir classique en forme de goutte, selle matelassée et son guidon large, l’Interceptor INT 650 a tout d’un roadster tel qu’il est né il y a un peu plus de 50 ans. Son tout nouveau châssis double berceau en fait une moto facile à conduire et polyvalente, idéale pour la conduite urbaine comme pour une promenade de week-end. La moto est également équipée de pneus Pirelli classiques 18’’ à l’avant et à l’arrière et d’un double amortisseur, ainsi que de freins avant et arrière à disques avec ABS.

La garde au sol de 174 mm et une hauteur de selle de 804 mm la rendent accessible au plus grand nombre. Le châssis a été développé intégralement par l’équipe du nouveau centre R&D de Leicestershire de Royal Enfield avec Harris Performance. Il a été conçu et réglé au cordeau, pour être d’une agilité remarquable et appréhender aisément des terrains et vitesses différents, le tout avec un style rétro-classique.

Royal Enfield Interceptor INT 650

Un bi-cylindre de 47 ch

Son coeur est le premier moteur bicylindre 650 cc de l’aire moderne de la marque. La nouvelle plateforme se caractérise par un arbre à came simple en tête, 8 soupapes, un système de
refroidissement par air et huile, et un bicylindre parallèle de 648 cc offrant 47 chevaux à 7100 tr/mn. La transmission est assurée par une boite six vitesses, développée spécialement pour cette moto. Elle reçoit un embrayage « slip/assist » qui facilite la conduite dans le trafic, procure une sensation de légèreté et empêche les à-coups en rétrogradant.

En plus de l’Interceptor INT 650, Royal Enfield a également présenté la toute nouvelle Continental GT
650. La moto conserve les traits caractéristiques d’un Café Racer mais avec une mécanique et un design
améliorés. Elle partage avec l’Interceptor INT 650 son moteur, son châssis et ses pièces en mouvement,
mais propose une ergonomie et un style complètement différents. La moto offre une position tendue
vers l’avant, qui lui confère un look sportif et une silhouette évoquant la vitesse. L’ergonomie de la
Continental GT 650 permet une prise en main facile du guidon, installé à hauteur moyenne, pour un
alliage optimal de sensations fortes et de confort, qui ne compromet pas la capacité de son réservoir à
essence de 12,5L. Comme l’Interceptor INT 650, la Continental GT 650 est dotée de freins avant et
arrière à disques avec ABS. Les pots relevés et les repose-pieds positionnés en arrière contribuent à lui donner l’aspect incliné typique des véritables café racers. La selle individuelle, le réservoir sculpté, et les demi-guidons complètent son look authentique.

Royal Enfield Continental GT

La Continental GT 650 et l’Interceptor INT 650 seront toutes deux disponibles dans différents coloris,
avec deux styles distincts : Standard et Retro Custom. Au total, 11 options ont été développées, dans le
but d’attirer les motards avertis en recherche d’authenticité. Les coloris Standard puisent leur inspiration dans les motos des années 50 et 60, tandis que la gamme Retro Custom est plus audacieuse, en termes de couleurs et de graphisme.

commentaire(s)