BMW Motorrad

BMW a décidé de frapper coup double au salon EICMA Milan 2017 en présentant deux nouvelles GS. La 750 fera le bonheur des routiers – urbains quand la 850 s’adresse un peu plus aux aventuriers.

Les nouvelles F 750 GS et F 850 GS reçoivent un bicylindre en ligne doté de deux arbres d’équilibrage centraux et un intervalle d’allumage à 270/450 degrés pour un fonctionnement optimisé et un son travaillé. Le développement s’est principalement concentré sur l’augmentation de la puissance et du couple.

La 750 GS propose 77 ch à 7 500 tr/min quand la nouvelle F 850 GS développe 95 ch à 8 250 tr/min.

2 versions, 2 styles

BMW F 750 GS

BMW a voulu son particulièrement puissant et qui suscite de l’émotion (d’après le communiqué). Les ingénieurs ont donc disposé un vilebrequin doté d’un décalage des manetons de 90 degrés et un intervalle d’allumage de 270/450 degrés. Les vibrations indésirables sont compensées par les deux arbres d’équilibrage centraux du nouveau moteur. Un embrayage anti-dribble autorenforcé apporte une force de commande nettement plus réduite sur le levier d’embrayage ainsi qu’une sécurité augmentée grâce à la diminution du couple résistant du moteur. La transmission vers la roue arrière s’effectue au moyen d’une boîte de vitesses à six rapports et d’une transmission secondaire, désormais située sur la gauche.

L’électronique veille à la sécurité avec différents modes de conduites. Les essentiels sont « Rain » et « Road » auxquels s’ajoutent« Modes de pilotage Pro » qui incluent les modes de pilotage supplémentaires « Dynamic », « Enduro » et « Enduro Pro » (ce dernier n’étant disponible que sur la F 850 GS). Les nouvelles GS disposent également de : ABS BMW Motorrad, mais aussi l’ASC (Automatic Stability Control) et en option un contrôle de traction dynamique DTC (Dynamic Traction Control) et l’ABS Pro, qui fonctionne en position inclinée aussi.

BMW F 850 GS

Pour la partie cycle, les nouveaux modèles GS de la série F misent sur un cadre treillis tubulaire composé de tubes d’acier soudés entre eux. Celui-ci intègre le bicylindre en ligne qui sert d’élément portant. Le réservoir de carburant a repris sa position classique entre la selle et la tête de direction, en faveur d’une forme optimisée et d’un centre de gravité amélioré.

 Les F 750 GS et F 850 GS ont subi une refonte totale de forme et profitent d’un look plus dynamique. En plus de la variante de base, les deux nouveaux modèles F sont également disponibles dans les variantes Exclusive. La variante Rallye est, quant à elle, réservée à la nouvelle F 850 GS, qui sait particulièrement bien mettre en scène ses compétences en off-road.

BMW F 850 GS

Les photos :

 

La moto vintage est plus que jamais à la mode. Alors que Triumph a longtemps bataillé seul sur le segment, tous les constructeurs s’y mettent avec la même gourmandise. Au salon EICMA de Milan, BMW a présenté sa nineT Scrambler.

Le scrambler nous renvoie directement aux premières épopées de la moto hors piste : celle où on revêtait le Barbour et qu’on arborait la moustache dépassant du casque. Forts de leurs pneus à crampons, de leur échappement haut, de leurs débattements de suspension légèrement accrus et d’une position détendue au guidon, les scramblers ont offert à leurs pilotes dans les années 50 à 70 les joies du tout terrain.

BMW R nineT Scrambler
BMW R nineT Scrambler

Le thème du scrambler n’est pas complètement nouveau pour BMW. Au Salon international du cycle et du motocycle (IFMA) de Francfort, BMW  avait en effet présenté en 1951 la BMW R 68 avec une ligne d’échappement 2-en-1 haute typique, comme celle que Georg « Schorsch » Meier, pilote de course légendaire de BMW Motorrad, utilisait en compétition. Alors que la R 68 de série disposait d’une ligne d’échappement basse, et donc classique, la version haute de l’échappement était déjà proposée à l’époque dans les accessoires BMW Motorrad. Aujourd’hui encore, les propriétaires de cette classique de BMW Motorrad, la plus précieuse de l’après-guerre, aiment installer cet échappement spécifique style scrambler.

Le nouveau scrambler de BMW Motorrad mise sur le bicylindre à plat refroidi par air, le boxer classique et puissant, synonyme depuis plus de neuf décennies d’un design original, d’un couple important et d’une sonorité incomparable. La R nineT Scrambler dispose ainsi grâce à une cylindrée de 1170 cm3 de 110 ch à 7 750 tr/min et développe un couple maximal de 116 Nm à 6 000 tr/min.

BMW R nineT Scrambler - 2015-10-25_13-06-51

Répondant aux exigences d’un scrambler classique, la ligne d’échappement haute comprend deux silencieux arrière superposés. Comparable au roadster R nineT, le concept du cadre est un aspect important pour les possibilités de personnaliser la moto. Le cadre treillis en tubes d’acier spécialement développé intègre le bicylindre à plat comme un élément porteur. Il est constitué d’une partie avant avec tête de direction intégrée et d’une partie arrière comprenant le logement du bras oscillant. Le cadre passager amovible permet de choisir entre une utilisation de la R nineT Scrambler à deux ou en solo. Pour parfaire l’allure scrambler, une fourche télescopique à soufflets en caoutchouc offrant un débattement de 125 millimètres assure le guidage de la roue avant. Le guidage de la roue arrière est repris par le monobras oscillant du type Paralever, tel qu’on le trouve sur les autres modèles boxer. La suspension et l’amortissement sont assurés par un combiné ressort/amortisseur central. Le débattement est de 140 millimètres.

Le nouveau scrambler de BMW évolue sur des roues en alliage léger coulé et c’est sans doute la grosse faute de goût ! On croirait un gros BMX, il sera donc nécessaire de passer par la case option pour cocher la case roues à rayons. Le système de freinage avec ABS de série est doté d’étriers à 4 pistons, de conduites de frein en acier tressé et de disques d’un diamètre de 320 millimètres à l’avant, alors qu’à l’arrière, un frein monodisque d’un diamètre de 265 millimètres à étrier flottant à 2 pistons assure des décélérations efficaces.

BMW a bien entendu prévu une liste d’options longue comme la carte d’un restaurant étoilé pour satisfaire toutes vos envies de personnalisation.