Nouvelle montre SevenFriday V1/01 et V2/01 : infos, photos, vidéo et prix

SevenFriday cherche perpétuellement à réinventer notre façon de lire l’heure sur nos montres. Ce qui a fait le succès de cette marque c’est que cette originalité est accessible contrairement à une HYT ou une Urwerk. Voici son nouveau modèle, la V-Series.

Alors que les modèles précédents se basaient sur le même boîtier carré et généreux avec 47 mm, cette V-Series présente un look totalement inédit et asymétrique. Les deux protubérances sur la partie gauche dissimulent en fait un système de changement rapide pour le bracelet. Le reste est plus connu puisque la montre embarque toujours un calibre Myota 82S7 (origine Citizen) qui permet justement de contenir le prix. Le verre est de type saphir dôme traité anti-reflets. Le boîtier (hauteur 44.3mm X largeur 49.7mm) est joliment travaillé avec des parties brossées qui contrastent avec celles pollies. De visuel, la montre semble progresser dans ses finitions.

Nouvelle lecture

Le cadran dispose d’une présentation totalement différente des précédents P et M-Series. On trouve un indicateur de jour / nuit à 9 heures, de nouvelles finitions et un cadran multi-couches avec une toute nouvelle lecture de l’heure. On ne trouve que quatre index pour l’heure auxquels il faut ajouter +0, +4 ou +8 heures sur le petit disque noir ou blanc en fonction de la version pour savoir quelle heure il est réellement. Une présentation qui demandera un peu d’habitude mais qui au final se révèle assez lisible. Les minutes sont lues par la grande aiguille qui ferait presque penser à un régulateur. Une fonction petite seconde est placée dans le cadran.

Puce NFC pour éviter les copies

Etonnament, on a beau proposer des montres relativements accessibles, cela n’empêche pas d’être copié. On trouve ici ou là en cherchant un peu sur le web des copies de SevenFriday. Pour lutter contre ce phénomène, la marque vient d’annoncer que la V-Series était la première de ses montres à embarquer une puce NFC. Lisible avec un smartphone équipé de la bonne application, cette puce permettra à quiconque de « scanner » la montre pour en vérifier l’authenticité.

Prix communiqué : 1055 chf, soit +/- 1200 euros TTC

 

Vous aimerez aussi

commentaire(s)