Baselworld 2016 – Pequignet Equus Régulateur

Pour le salon Baselworld 2016, Pequignet avait déjà annoncé sa Rue Royale GMT, montre haut de gamme. Mais en live sur le salon, la marque française a dévoilé un régulateur dans sa gamme Equus : élégant et accessible avec un prix fixé assez largement sous les 1500 euros.

Pequignet réagit ainsi à la demande assez forte et permanente du marché pour ces régulateurs et/ou montres mono-aiguille. Alpina, Oris ou Meistersinger s’accaparent le marché quand dans la haute horlogerie Piaget mais surtout Jaquet Droz subliment cette lecture de l’heure. L’Equus offre ainsi une lecture des heures dans un compteur dédié à 10h, tandis que les minutes et les secondes s’égrènent au centre. Pour y parvenir, Pequignet s’est appuyé comme à chaque fois pour ses entrées de game sur son partenaire Seiko pour le mouvement. Il s’agit d’un SII NH37. Automatique, ce mouvement se complète d’une date à 6h avec un large guichet mais on va le voir, il a surtout imposé une présentation originale de l’heure.

Pequignet Equus Régulateur
Pequignet Equus Régulateur

Doté dès sa conception par Seiko sous le nom 4R37 d’un indicateur 24H, Pequignet a donc apposé un sous-cadran de 24H pour la lecture des heures. Dans une taille relativement petite, il ne sera peut-être pas évident de lire l’heure en un seul coup d’oeil. Un prochain test nous permettra de vérifier tout ça. Le mouvement propose également un remontage manuel à la couronne en plus de sa masse oscillante pour l’aspect automatique.

Ce mouvement se loge dans un boîtier d’un diamètre de 41 mm avec une fixation du bracelet sur des anses. Pequignet propose deux versions. La première se décline dans les tons noir sur bracelet en cuir noir façon alligator, avec un cadran proposant une très large ouverture, discrètement cerclé d’une minuterie de 60 index et chiffres arabes. Sa découpe laisse apparaître l’identité de la pièce, avec la mention « Automatique ». Soulignons le soin de la finition apporté au guichet de date qui s’accorde au cadran dans la teinte noire. Trop souvent un guichet blanc vient rompre l’unité des cadrans, Pequignet y a cette fois pensé et devrait être copié par nombre de fabricants car la roue de dateur est une pièce qui ne coûte pas cher. Le disque des heures, gradué sur 24h, s’ouvre à 10h avec une finition azurée ponctué une aiguille en acier rhodié, que l’on retrouve également pour les minutes. Les secondes prennent vie par le biais d’un disque central (le petit disque « hélice » au dessus de l’aiguille des minutes). La seconde version de l’Equus Régulateur propose une livrée argentée où les aiguilles des heures et minutes sont bleuies. Ce modèle, plus classique dans son approche, est proposé sur un bracelet marron cuir façon alligator ou noir.

Au final Pequignet complète astucieusement sa gamme et propose son premier régulateur. La présentation un peu atypique ravira sans doute les fans du genre, le genre classique pourra quant à lui séduire le néophyte à la recherche d’une belle montre dans laquelle il ne veut pas passer toutes ses économies. Un prochain test devrait nous permettre d’apprécier un peu plus la saveur de cette montre et nous forger un avis définitif.

Fiche technique :

  • Mouvement : Automatique Calibre SII NH37
  • Fonctions : Indication heure à 10h, minute centrale, date à 6h
  • Boitier : Diamètre : 41 mm
  • Epaisseur : 11,5 mm
  • Acier inoxydable 316L, finition polie
  • Verre saphir antireflet
  • Couronne antique
  • Fond à pression avec logo fleur de Lys et decoration Clou de Paris en relief Etanchéité : 50 m
  • Cadran : Argent opalin ou noir
  • Aiguilles : rhodiées ou acier bleuies
  • Bracelet en veau façon alligator marron ou noir Prix : 1.290 €

Vous aimerez aussi

commentaire(s)