Baselworld 2016, Patek Philippe Nautilus 5711/1R : le rêve en or

Comme nous le savons tous, en matière d’horlogerie le terme de légende est parfois utilisé à tort et à travers. Mais ici, on parle d’une vraie légende : la Patek Philippe Nautilus. Pour Baselworld 2016, elle nous revient dans une nouvelle version uniquement faite d’or rose.

Quarante ans après que Gerald Genta ait dessiné cette montre sur le coin d’un table après un repas, la Patek Nautilus sera toujours l’une des stars du salon suisse. Véritable mythe avec l’AP Royal Oak, elle hypnotise les regards. Paradoxalement, ces montres sont nées pour sublimer l’acier et se convertissent à notre époque moderne à l’or. Le rose étant particulièrement à la mode, Patek en recouvre la 5711. En plus de la couleur chaude du métal, ce modèle peut aussi compter sur son cadran brun / noir avec des bandes horizontales pour éclairer votre poignet de reflets mystérieux.  Précisons que même en or, la montre propose toujours une étanchéité de 120 mètres.

Patek Philippe Nautilus 5711 Rose Gold
Patek Philippe Nautilus 5711 Rose Gold

Dépourvue de toute complication, ce modèle se « contente » de vous fournir l’heure,les minutes et secondes ainsi que la date grâce à son mouvement 324SC. À vrai dire, c’est tant mieux car j’ai du mal avec celles qui surcharge l’épure du dessin originel. Le mouvement propose une réserve de marche de 45H.

Dernier détail, le prix ! 44 900 euros … Une légende, ça se mérite.

Vous aimerez aussi

commentaire(s)