Achat Omega Speedmaster : oui mais … laquelle ?

Aussi loin que je puisse me souvenir, j’ai toujours aimé les montres mais je n’ai jamais voulu avoir les mêmes que tout le monde. Par exemple, je préfère une Submariner Hulk chez Rolex que le basique modèle noir. Il en va de même pour la Speedmaster chez Omega. Une montre qui m’a toujours fasciné mais jamais dans sa version basique : trop commune, trop vue aux poignets. Pourtant, en cherchant un peu, la Speedy a de nombreuses déclinaisons qui ont de quoi nous faire craquer…

Broad Arrow

 

J’ai saisi l’opportunité il y a quelques semaines d’essayer une Speedmaster 57 ou aussi surnommée Broad Arrow en raison de son aiguille des heures. 10 ans que je n’avais pas porté une Speed au poignet et le modèle 57 m’a réconcilié avec ce « classique ». Rétro, originalité de son aiguille ou de son verre saphir cheminé : cette réédition vintage a une sacrée présence au poignet. La présentation bicompax allège le cadran d’une montre qui a en plus la bonne idée de se présenter dans un boîtier de seulement 41,5 mm. Équipée du mouvement maison Co-Axial 9300, c’est une belle mécanique qui propose un petit compteur de seconde à 9 heures et d’un compteur des heures et des minutes du chronographe à 3 heures. La grande aiguille des secondes se lance dès le chrono mis en marche et avec elle on égraine les index creusés du plus bel effet. À cette édition, on reprochera tout de même deux choses : pas de réglage rapide de la date et un mouvement qui fait un peu trop entendre sa masse oscillante. La réserve de marche de 60 heures de ce mouvement est en revanche très confortable. Sur cuir, son prix est de 7200 euros. Un tarif pas totalement incompréhensible vu la très grande qualité des finitions, le soin des détails et le mouvement : il y a énormément de travail sur cette montre qui en plus sera forcément produite en moins grand nombre que le traditionnel modèle.

Racing ou Snoopy

Aux côtés de la réédition 57, on trouve deux autres versions qui devraient retenir votre attention. La Snoopy est un classique qui revient assez souvent en édition limitée dans la gamme. La légèreté du petit chien est toujours incroyablement retranscrite dans le cadran de la Speedmaster. Ses facéties apportent un charme inqualifiable mais bien présent à ce qui était tout de même une montre très sérieuse car prévue pour les missions spatiales de la Nasa. Dans ses 42 mm, c’est aussi celle qui respecte le plus l’esprit de la Speedmaster avec son mouvement 1861 à remontage manuel. Prix 6000 euros. Pour en savoir plus sur ce modèle, lire notre présentation Speedmaster Apollo 13 Snoopy

Omega Speedmaster Apollo 13 Snoopy 45th
Omega Speedmaster Apollo 13 Snoopy 45th

Mark II Racing

La Speedmaster a également reçu de nombreuses déclinaisons « Mark ». Ces séries diffèrent à chaque fois de la « Moon watch » par un boîtier différent de 42,2 mm. En l’espèce, celui de la Mark II est un chef d’oeuvre. Design, surfaces polies ou brossées : il n’y a que quelques montres à autant magnifier l’acier sur le marché et ce modèle en fait partie. Une montre virile comme on les aime. la richesse de la version Racing tient bien entendu dans les coloris utilisés pour son cadran. Face aux basiques déclinaisons faites de noir et de gris, celle-ci a un coté très spectaculaire sans trop en faire. La montre reçoit un mouvement Omega Co-Axial 3330. Son prix est de 5200 euros.

Omega Speedmaster Mark II Racing
Omega Speedmaster Mark II Racing

Aux côtés de la Professional facturée 4200 euros, les versions que nous vous avons proposées présentent toutes l’inconvénient de demander une rallonge budgétaire. Mais attention, elles offrent une plus grande exclusivité et originalité. Et puisque l’on y viendra forcément après le choix « basique » autant y venir de suite !

Vous aimerez aussi

commentaire(s)