Louis Erard

Louis Erard a fait du régulateur sa marque de fabrique. Le petit horloger s’est emparé de la montre à mono-aiguille centrale qui sait décortiquer, séparer les minutes des heures. Pour le dernier salon Baselworld, le modèle Excellence gagnait une nouvelle finition avec un sublime cadran guilloché. Retour sur une autre des oubliées du salon où les grosses marques brillent parfois plus (à tord) que les petites …

« Les lignes sont pures, le design sobre, et la mécanique redoutable » annonce avec un peu de fierté le communiqué de presse de la marque.

Régulateur Louis Erard Excellence

Analysons ces arguments ! Il est vrai que pour le dessin, Louis Erard a fait mouche. Sobres et élégantes, les lignes du boîtier de 40 mm sont comme une évidence. Le mouvement est lui à remontage manuel avec un module de réserve de marche totalement inédit. Au delà de l’aspect technique, cet indicateur de réserve de marche apporte un vrai plus pour l’utilisateur qui n’a jamais le risque d’oublier de remonter sa montre.  Jusqu’ici, le service marketing de Louis Erard n’est finalement pas trop pompeux mais dans une certaine vérité qui se termine dans l’apparition du cadran. Entre la lecture du temps dissociée, où les heures, les minutes et les secondes sont isolées et où la réserve de marche surplombe le cadran à neuf heures, la finition guilloché ou encore les aiguilles bleuies, la montre devient comme un incontournable que vous n’avez pas encore dans votre collection et dont, vous avez furieusement envie.

Référence : Modèle EXCELLENCE 54 230 AA 41

Calibre ETA 7001 RE9 à remontage manuel avec module réserve de marche exclusif à Louis Erard , boîtier de 40 mm en acier inoxydable, étanche à 5 BAR, cadran argenté guilloché, bracelet de cuir noir avec boucle déployante en acier.

Prix estimé autour de 2200 – 2500 euros