La montre du jour – Davosa Titanium

Davosa n’est pas l’horloger dont on parle le plus. Pourtant pour cet été, la discrète voir quasi inconnue marque suisse nous propose quelques nouveautés dont une déclinaison trois aiguilles de son chrono titanium. Le chronographe est une belle pièce qui a toujours attiré mon oeil même si j’ai une préférence pour les modèles au cadran bien lisible. Cette nouvelle trois aiguilles m’a donc définitivement persuadé de vous parler de cette marque et ce modèle surtout que vous allez le voir, elle a quelques arguments à commencer par un prix sous les 1000 euros.

Une montre d’homme

Davosa Titanium
Davosa Titanium

Elle a un look viril et possède une sacrée carrure. Pas question d’avoir un poignet taille fillette avec son diamètre de 48 mm. La bonne nouvelle, c’est que la hauteur n’est que de 46 mm ce qui doit donner un cornes à cornes de 51-52 mm. La montre trouvera sa place sur un poignet minimum de 18,5 cm surtout que les cornes sont courbées pour plus de confort. La lunette octogonale vissée affirme encore un peu plus l’idée de cette montre solide qui protège sa couronne vissé par une excroissance du boîtier. Le boîtier est disponible en deux finitions gris mat du titane ou en noir. Cette dernière déclinaison noire propose en plus un cadran carbone du plus bel effet. La version classique en titane est disponible avec un insert de lunette noir ou raccord avec le boîtier. La version titane présente également plusieurs coloris de cadran. Le réhaut affiche les minutes en 10-20-30-40-50. On apprécie également particulièrement les notes de couleurs proposées sur la littérature des minutes ou encore sur la trotteuse des secondes.

Les index et aiguilles sont recouverts de luminova bleu ou vert en fonction des versions, difficile de connaître son endurance mais les photos semblent prouver de sa puissance. Le tout est recouvert d’un verre saphir traité sur une face (intérieure) anti-reflets. L’étanchéité de 100m n’empêche pas de disposer également d’un verre saphir au dos pour regarder le mouvement.

Davosa Titanium
Davosa Titanium

La belle mécanique

Si la décoration de celui-ci n’a rien d’exceptionnel, ne boudons tout de même notre plaisir de disposer à ce niveau de prix d’un solide et réputé mouvement ETA 2824-2. Faut-il encore le présenter ? Utiliser par les plus grands comme Tudor ou Breitling jusqu’à il y a encore peu de temps, ce mouvement est d’une justesse et fiabilité qui constituent un gros plus pour cette Davosa même si sa réserve de marche de 38h est un peu courte. La montre est livrée avec deux bracelets : un rubber à finition carbone et un cuir. Les outils pour le remplacement des bracelets sont fournis dans le set.

Davosa Titanium
Davosa Titanium

Au final, cette Davosa Titanium trois aiguilles a de quoi charmer. Certes sa taille est un peu « too much », la même proposition en 44mm eut été parfaite mais je ne doute pas qu’on puisse assez aisément la porter au poignet grâce à ses cornes courbes. Certains détails comme la typographie utilisée pour le réhaut, les associations de couleurs ou bien entendu la lunette vissée ne sont pas sans rappeler la Audemars Piguet Royal OAK Offshore mais la comparaison s’arrête là. La Davosa possède une belle personnalité et propose un rapport qualité prix quasi sans concurrence. À ce niveau, on rappellera la Michel Herbelin Odyssée moins colorée et plus petite dans le même esprit et surtout à peu près au même prix. L’une est sportive, l’autre est plus élégante. Tout dépend où vous vous situez …

Prix :

  • 948 euros pour la version titane
  • 978 euros pour la version lunette noire
  • 998 euros pour la version full black / cadran carbone

Galerie photos

Vous aimerez aussi

commentaire(s)