L’affaire de la semaine : JeanRichard Aquascope

À force de surveiller internet à la recherche des bons plans, on finit par se faire un petit carnet d’adresses des boutiques qui proposent régulièrement de bonnes affaires. Il faut toutefois se montrer rapide dans la décision car ce sont des ventes éphémères.

S’il est tout à fait compréhensible de vouloir acheter sa montre chez son horloger à côté de chez soi pour le relationnel et le SAV, les acheteurs compulsifs frappés durement par le syndrome de la CHI ont appris depuis longtemps à ne pas laisser trop de plumes dans leurs montres. Acheter, revendre en minimisant les pertes voici ce qu’il faut faire le mieux pour ne pas laisser toutes ses économies autour de son poignet.

Les horlogers européens ont tendance à épurer leurs stocks loin de chez eux. Il faut donc regarder du côté des marchands américains pour trouver de bons prix.

Aucune marque n’y échappe et cette semaine, on pouvait trouver du Rado, Longines ou JeanRichard. C’est chez cette dernière marque que l’on a trouvé ce modèle Aquascope affiché à 960 dollars. Après vérification sur Chrono24, les marchands européens placent cette montre autour de 2500 euros : la belle affaire ! À ce prix, vous repartirez avec une montre aux finitions impeccables d’après tous les avis que l’on a pu lire ici ou là sur les forums. Niveau mouvement, derrière un pompeux nom de calibre JR60, il s’agit en fait d’un mouvement Sellita SW200 à peine retouché par JeanRichard. Fiable, précis, ce dernier est « réparable » par tout bon horloger qui se respecte. Le rubber est livré avec une boucle déployante et n’ayez pas peur de la mettre sous l’eau : la montre est étanche 300 m grâce à une conception solide du boîtier.

Que faut-il en penser ?

Pour tous ceux qui se sont déjà offerts de nombreuses plongeuses dans les références classiques du genre, à 1000 euros la qualité de cette JeanRichard est un superbe cadeau. En revanche ne misez pas sur cette montre en espérant faire un petit bénéfice à la revente, la confidentialité de la marque ne l’aide pas en Europe. Le bénéfice, vous l’aurez déjà eu au poignet avec une montre dont la qualité n’a pas grand chose à envier à certaines Breitling pour un tout petit prix. Y-a-t-il des risques ? Un passage aux douanes pourrait vous coûter de vous affranchir de la TVA. Même avec ce rattrapage fiscal, ça reste une bonne affaire.

Pour accéder à l’annonce, c’est chez Ashford

JeanRichard Aquascope
JeanRichard Aquascope

commentaire(s)