Baselworld 2015 : Eterna Royal KonTiki Chronographe GMT

Eterna propose une nouveauté de taille pour le proochain salon Baselworld 2015. Outre le diamètre un peu généreux de ce chronographe, c’est surtout une montée en gamme avec l’introduction d’un nouveau mouvement maison.

Pour le prochain Baselworld, Eterna proposera un nouveau mouvement chronographe manufacture basé sur le calibre 39. Ce mouvement automatique récupère une fonction de chronométrage avec flyback, l’affichage d’un second fuseau horaire et un quantième dans un guichet situé entre 4 et 5 heures. Il passe aussi d’une remontage mécanique à automatique.

Calibre 39 Eterna
Calibre 39 Eterna

Alors que les indicateurs chronographes (30 minutes et 12 heures) se partagent le cadran auxiliaire situé près de 3 heures, l’affichage du second fuseau horaire se fait sur 24 heures et bénéficie de son propre cadran à 6 heures. Une fonction petite seconde est proposée à 9h.

Ce nouveau calibre 3927A propose une réserve de marche garantie atteignant 60 heures en partie grâce à l’innovation maison Spherodrive encore améliorée.

Rappellons qu’il s’agit de placer le barillet soumis à de fortes contraintes mécaniques et qui retransmet l’énergie accumulée au mouvement sur un système de roulement à billes qui autorise un meilleur fonctionnement, une réduction de l’usure et une plus grande réserve de marche.

Eterna Royal Kontiki Chronographe GMT
Eterna Royal Kontiki Chronographe GMT

 

KonTiki colorée

Pour ce chronographe, Eterna a sans doute chercher à jouer la carte du sport avec des couleurs. Un choix qui ne manquera certainement pas de partager les futurs clients mais qui est finalement assez légitime pour la marque. On se souvient en effet d’une Kontiki noire à index oranges ou encore de la magnifique version bleu / blanc.

Dans le cas de ce chronographe, c’est le rouge et le bleu qui ont été retenus. Le rouge souligne le réhaut quand le bleu assure le rappel à l’océan sur la cadran vaguelé. Ces vaguelettes sont bien entendu un clin d’oeil à l’expédition Trans pacifique de Thor Heyerdahl (navigateur qui a traversé une partie du Pacifique sur un radeau avec une Eterna au poignet).

Les cadrans tricompax apparaissent comme des îlots dans ce cadran bleu en étant soulignés par un pourtour ou un fond noir. A l’intérieur de ceux-ci, on trouve des chiffres arabes argentés avec une typographie moderne. Le boîtier en acier inoxydable propose un généreux diamètre de 45 mm. Une sensation de robustesse affirmée par le bracelet également en acier inoxydable dont le centre est constitué d’éléments en caoutchouc noir. Pas de doute, il s’agit bien d’une montre masculine.

La lunette se fait elle aussi remarquer avec des parts de cercle en céramique noire, séparées les unes des autres par cinq vis noires revêtues de PVD. Les poussoirs du chronographe sont revêtus de caoutchouc, la protection de la couronne, elle, étant en acier noirci.

En conclusion, cette nouvelle KonTiki ne manque ni d’originalité, ni de savoir-faire. Mais pour Eterna, c’est aussi une belle prise de risques. Le prix public de ce chronographe GMT est de 7 500 €, un marché qui sort un peu du marché habituel de la marque et qui vient se frotter à de très grandes références comme une certaine Rolex GMT Master II … Le choix sera cornélien pour le possible client : originalité ou placement sécurisé ?

Lire plus :

Vous aimerez aussi

commentaire(s)