La bonne heure : pourquoi s’intéresser aux montres Cartier ?

Quand l’heure est venue de devoir choisir une montre, certaines marquent paraissent plus naturelles que d’autres aux yeux du profane. Rolex est une évidence par exemple pour l’extrême notoriété de la marque. Pourtant, nous allons voir qu’il peut y avoir d’autres choix dont Cartier qui est particulièrement dynamique actuellement.

Dès 1847, à Paris, l’entreprise familiale Cartier, qui est connue pour sa joaillerie, s’intéresse déjà à l’horlogerie. C’est l’époque des montres gousset. Avec l’arrivée de l’aviation, Cartier signe une première montre bracelet en 1904. Louis Cartier l’offre à son ami l’aviateur brésilien Alberto Santos-Dumont. Santos, un modèle qui deviendra par la suite très célèbre dans le catalogue de l’horloger. Très rapidement, en 1906, Cartier crée également sa première montre « Tonneau ». La maison qui fournissait les plus prestigieuses couronnes de l’Europe en joaillerie connaît parallèlement un grand succès pour ses montres et ses horloges de table. 1919, le célèbre modèle Tank apparaît au catalogue pour ne jamais en sortir depuis. Vous le voyez, Cartier derrière une image « bijoux » est en fait une véritable horloger qui conçoit et met au point ses montres / mouvements depuis plus d’un siècle. Une première bonne raison pour inclure la marque au moment du choix.

Cartier Calibre Diver ©Gear Patrol
Cartier Calibre Diver ©Gear Patrol

Des nouveautés rapidement devenues des icônes

À notre époque beaucoup plus contemporaine et alors que la marque s’est nourrie du succès de ses modèles emblématiques : Ballon bleu, Pasha, Tank ou Santos, Cartier a dynamisé son catalogue avec l’arrivée de nouveautés lors des derniers salons horlogers. Ce fût d’abord le tour de la collection « Calibre » de moderniser l’image des montres de la marque. Avec le modèle Calibre, Cartier offre au genre masculin une montre moderne capable de sublimer un poignet de chemise la semaine au bureau comme de passer le week-end en polo avec une boîte en acier aux courbes modernes, solides. Bien que très contemporaines, le modèle Calibre est immédiatement identifiable comme une Cartier avec ses index romains. Cartier va même plus loin dans l’art de marier ces index romains habituellement réservés aux classiques en les mariant avec l’univers de la plongée. La Calibre Diver est sans aucune contestation possible l’une des plus belles surprises horlogères de ces dernières années pour son art de se distinguer de tout ce qui se faisait avant dans son segment.

Cartier Drive acier
Cartier Drive acier

Encore un peu plus proche de nous, Cartier a lancé sa collection Drive. Là aussi, la maison fait mouche comme à son habitude en proposant un boîtier aux formes particulières, réinventant presque le style coussin pour une montre qui devient immédiatement intemporelle, d’une élégance folle comme les plus belles créations de l’Art Déco.

Mouvement manufacture

Cette relance du catalogue Cartier s’accompagne, pour ces deux montres, de l’apparition d’un mouvement inédit, conçu à 100% dans les ateliers de la marque à la Chaux de Fonds. Le calibre 1904-PS MC dispose de deux barillets pour une plus grande précision. Le rotor bidirectionnel est monté sur un roulement à billes en céramique.Un mouvement qui dispose d’un réserve de marche d’environ 48 heures et proposé avec des finitions : Côtes de Genève sur les ponts et la masse oscillante et platines perlées.

Cartier Drive or rose
Cartier Drive or rose

Cantonnée trop longtemps dans son univers de luxe, la maison Cartier est digne d’un véritable intérêt horloger même pour les jeunes cadres dynamiques. Les nouveaux modèles sont très loin de l’image de la montre de papa et feront pâlir de jalousie ceux qui se seraient peut être un peu trop rapidement jetés sur les références trop faciles. Cartier, un choix de gentleman, un choix d’esthète …

  • Cartier Calibre Diver : à partir de 7650 euros
  • Cartier Calibre : à partir de 6 200 euros
  • Cartier Drive : à partir de 6000 euros

Vous aimerez aussi

commentaire(s)