Bell & Ross BR V2-94 Racing Bird – Baselworld 2018

Je vais faire simple et ne pas y aller par quatre chemins : ce chronographe Bell & Ross est tout simplement l’une des plus belles montres du salon de Bâle et dans la catégorie chronographe, il remporte le titre haut la main.

Frais, original, la montre que l’on veut pour l’été !

Bell & Ross BRV2-94 Racing Bird

Les petits chronographes ronds de Bell & Ross sont assez méconnus alors qu’ils possèdent suffisamment de qualités pour être sur la wish-list d’un passionné. Le boîtier est bien dessiné, étanche 100 et propose une taille très raisonnable de 41 mm. À ces qualités « naturelles » mais bien réfléchies (ouf on a échappé à la grosse pizza sur le poignet), si on ajoute des coloris originaux mais très sympas pour cette nouvelle édition Racing Bird, on tient là une vraie réussite. Sur le cadran, les chiffres reprennent la typographie des compteurs de bord et le guichet-dateur laissant apparaître trois chiffres fait directement référence à l’instrumentation aéronautique. Détail ultime ? La silhouette de l’avion sur le fond du boîtier et à la base de l’aiguille de la seconde chrono.

Un regret ? Cette version ne sera disponible que pour 999 exemplaires, pas un de plus.

Un avion Bell & Ross, une évidence !

Bell & Ross BRV2-94 Racing Bird

A force de dessiner des bolides s’inspirant des formes aéronautiques, Bell & Ross a fini cette fois par concevoir… un avion ! Forcément, un avion de vitesse… Et dans ce registre, pouvait-il s’agir d’autre chose que d’une bête de course capable de participer aux Reno Air Races et de battre des records ?

C’est à Reno, dans le Nevada, aux portes du désert américain, que se déroule chaque année la compétition de vitesse la plus extrême du monde aérien. Créée en 1924, cette épreuve met en lice des avions évoluant ensemble, “full speed”, à très basse altitude, sur un circuit fermé matérialisé par des pylônes de 10 mètres de haut.

Pour avoir une chance de l’emporter dans cette compétition considérée comme la plus belle course aéronautique du monde et rencontrant un succès public phénoménal, les pilotes doivent faire preuve d’autant d’audace que de dextérité. Et disposer d’une machine ultra-performante en matière de puissance, d’aérodynamisme et de maniabilité. C’est pour répondre à ce cahier des charges que l’avion BR-Bird a été imaginé par Bruno Belamich, co-fondateur de Bell & Ross et directeur de la création. Appareil monoplace ultramoderne doté d’un moteur à hélice, intégralement construit dans des matériaux high-tech (graphite, fibre de verre, titane et alliage d’aluminium), le BR-Bird est motorisé par un V12 Rolls Royce Falcon développé sur une base Merlin (des noms entrés dans la légende des airs, notamment grâce au mythique avion de chasse anglais Spitfire).

Vous aimerez aussi

commentaire(s)