Bell & Ross

Bell & Ross explore un nouveau corps de l’armée pour nous proposer une nouvelle montre. Les garde-côtes risquent régulièrement leurs vies pour sauver celles des autres, ça méritait bien une montre outil !

3 aiguilles et chronographe

Bell & Ross BRV2 Garde-Côtes

Pour le choix des couleurs, ces nouveautés respectent celles des garde-côtes. Le gris est le même que celui appliqué sur le fuselage des hélicoptères de la Marine, le orange est celui des équipements de secours que l’on connaît en mer. La lisibilité parfaite est assurée par les index blancs en journée recouvert de luminova pour les sorties nocturnes. Les deux montres se présentent dans un boîtier acier de 41 mm étanche 100m. On aurait apprécié que l’aspect technique soit renforcé par une étanchéité supérieure 200 voir 300 m surtout que Bell & Ross a équipé son chrono de poussoirs vissés. La trois aiguilles se rapprochent du look d’une plongeuse avec sa lunette graduée 60 min quand le chrono est plus connoté « docteur » avec sa lunette pulsomètre.

Le chronographe a clairement notre préférence, c’est un modèle de design. Contemporain mais teinté de vintage, sportif mais élégant, une belle qualité d’assemblage, des proportions parfaites : Bell & Ross réussit là une de ses plus belles créations !

Bell & Ross BRV2 Garde-Côtes

Le mouvement du chronographe est la référence ETA 2894-2. La trois aiguilles est annoncée avec un ETA 2824. Des mouvements « simples » mais fiables que Bell & Ross a su parfaitement décoré. La marque ne s’est pas attaqué au rotor comme on le voit habituellement mais a préféré poser un saphir gravé de l’ancre, symbole de la marine. Bien vu !

Pour les prix, Bell & Ross a sans doute été un peu gourmand. Si les montres sont réussies, il ne faut pas oublier qu’elles embarquent des mouvements assez communs. À quelques euros près, le chronographe rentre ainsi en concurrence avec le chronographe Tudor Black Bay qui avance des arguments certains sur le côté technique : mouvement Breitling, étanchéité 200 m. Deux oppositions de style : le design pour la française, le savoir-faire pour la suisse …

Les prix :

  • BRV2-92 sur bracelet caoutchouc : 2600€
  • BRV2-92 sur bracelet acier : 2900€
  • BRV2-94 sur bracelet caoutchouc : 3900€
  • BRV2-94 sur bracelet acier : 4200€

Nouveauté dans la gamme BR 03-92, Bell & Ross propose une édition Black Camo. Une version qui fait très « Black Ops » : voilà qui rappellera quelques souvenirs aux gamers sur Call of Duty.

Bell & Ross BR 03-92 Phantom BLACK CAMO

Le concept Phantom est apparu en 2007 chez Bell & Ross, ensuite l’horloger a proposé, à partir de 2009, une collection Commando, la première à utiliser l’esprit camouflage. Le camouflage apparaît dans l’armée au cours de la Première Guerre mondiale. Il est destiné à dissimuler ou à rendre moins visible les hommes ou les objets. Rappelons qu’au début du premier conflit mondial, les soldats français se battaient dans une tenue très bleue avec parfois un pantalon rouge. Les vert, kaki, marron mais aussi le gris ou le noir constituent les teintes les plus couramment utilisées. Le traitement mat de ces coloris est un impératif imposé par les militaires.

La nouvelle BR 03-92 Black Camo vient compléter la série à succès des montres camouflage de Bell & Ross.

La maison horlogère a développé pour elle, un revêtement original tricolore de type militaire. Son cadran sandwich se couvre d’un patchwork de gris mats, son boîtier et son bracelet de noir mat. Son affichage reste parfaitement lisible jour et nuit grâce au revêtement photoluminescent qui habille ses aiguilles, index et chiffres. Les unités d’élite doivent pouvoir lire l’heure aisément et avec précision durant leurs missions.

Bell & Ross BR 03-92 Phantom BLACK CAMO

Rien de particulier dans le mouvement qui reste une base ETA. Celui-ci a le mérite de s’avérer particulièrement fiable tout en réclamant assez peu d’entretien. Il offre une fonction date établie dans un guichet entre 4 et 5 heures. L’affichage de l’heure, d’une grande simplicité s’appuie sur la signature visuelle maison : de gros chiffres accompagnés d’index bâtons.

On retrouve les 4 grands chiffres (3, 6, 9, 12) au dessin et aux dimensions imposants, typiquement Bell & Ross.

Le boîtier de la BR 03-92 Black Camo utilise la céramique teintée dans la masse. Quasi-inrayable, la céramique est plus résistante et plus légère que l’acier. L’emploi de la céramique prend son sens ici pour une montre qui se veut être celle des unités commandos, elle doit pouvoir se frotter à toutes les situations.

On attendait depuis de longues années une montre de plongée, non pas digne de ce nom d’un point de vue technique, mais capable de provoquer une émotion aussi forte que toute la collection Bell&Ross. Aujourd’hui, c’est chose faite avec la nouvelle BR03-92 Diver présentée au salon Baselworld 2017.

La gueule de l’emploi

Bell&Ross BR03-92 Diver

Pour arriver à ce résultat, la marque n’avait pas à chercher bien loin ! Cette Diver est une « copie conforme » des fameuses BR d’aviation qui ont fait la renommée de la marque grâce à ce boîtier carré de 42 mm synonyme de robustesse. Pour répondre au nom de plongeuse, la BR03-92 devait cependant répondre à quelques exigences dont la principale est l’étanchéité et c’est chose faite avec 300m. Pour garantir une étanchéité sans faille, le verre saphir traité antire et présente une épaisseur impressionnante de 2,85 mm – contre 1,50 mm pour une BR 03-92 classique en acier.

On retrouve également un autre code de la montre de plongée avec la présence d’un dispositif de présélection du temps (une lunette tournante unidirectionnelle et graduée 60 minutes) devant être protégé contre une rotation involontaire ou une mauvaise manipulation. L’insert de la lunette est aluminium anodisé noir. En plongée, la lisibilité des indications d’une montre est essentielle, voire souvent vitale. Par conséquent, les index doivent pouvoir se lire aisément à une distance de 25cm dans l’obscurité. Parallèlement, l’indication de l’aiguille de l’heure doit se distinguer de l’aiguille des minutes ; laissant les minutes plus lisibles pour un meilleur calcul du temps en plongée. Ainsi, l’aiguille des heures est orange tandis que celle des minutes est en Superluminova blanc pour assurer une distinction immédiate entre elles. Dernière modification principale par rapport à la classique BR03, la couronne est recouverte de caoutchouc pour une meilleure manipulation dans les milieux humides.

La montre sera livrée avec un bracelet caoutchouc noir tramé et un en toile synthétique ultra- résistante noire.

Les photos :

 

Bell& Ross présente une nouveauté inspirée par le style Bauhaus pour le salon Baselworld 2017 : la référence BR03-92 Horograph.

Mariage franco-allemand

Ainsi, celle qui se revendique comme la montre de l’aviation militaire française s’offre un vrai changement pour 2017. Le style évolue considérablement grâce à un nouvel ensemble cadran / aiguilles qui puise son inspiration dans le design allemand. Le Bauhaus, école des beaux- arts allemande, est à l’origine de ce mouvement qui se caractérise par une abondance d’angles droits, de lignes épurées et une ornementation minimaliste. Très en avance sur son temps, ce courant met en place dès les années 20, les bases du design moderne outre Rhin. D’après le communiqué produit par Bell&Ross, la BR03-92 Horograph rappelle les horloges de hall d’aérogare.

L’heure minimaliste

Dans les faits, j’aime assez bien cette nouvelle BR03-92 Horograph qui donne un coup de neuf dans la gamme. Le style clinique des montres allemandes (vu chez Sinn assez souvent) se marie assez bien avec le boîtier typique Bel & Ross. La montre sublime ainsi sa fonction : apporter un maximum de lisibilité pour lire l’heure. Certains resteront de marbre face à ce côté froid, d’autres apprécieront le minimalisme, c’est selon. On peut aussi courir le risque de se lasser de ce manque de charme … Le tout est proposé dans un boîtier de 42 mm réalisé en acier micro-billé et étanche 100m. Le cadran est noir mat et présente des marqueurs recouverts de Super Luminova. On apprécie la petite touche de rouge en littérature et sur le cadran qui vient donner du pep’s au tout. La montre sera livrée avec un bracelet caoutchouc et un autre en toile résistante.

Bell & Ross BR03-92 Horograph

Le mouvement renommé BR-CAL302 est en fait un Sellita SW300 proposant 38H de réserve de marche et vivant au rythme de 28 800 oscillations / heure. Cette nouveauté sera disponible au prix de 2 800 euros.

Bell & Ross s’engage cette année en F1 aux côtés de Renault Sport. À l’occasion du Grand Prix de Chine de Shanghai, l’horloger français a dévoilé la BR‐X1 RS16 et la BR‐X1 RS16 Tourbillon, dont le nom reprend celui de la voiture de course de Renault F1 RS16. Ces modèles seront portés par les pilotes et les membres de l’écurie Renault, et seront commercialisés uniquement sur les paddocks lors des différents grands prix.

Ces deux montres sont faites d’un boîtier de 45 mm avec du Titane grade 5, de la céramique, du caoutchouc et du Carbone Forgé. La montre est également étanche non poreuse, monobloc, aux arrêtes nettes et de couleur noire, celle des fibres de carbone. La finition mate, permet d’atténuer les reflets pour une meilleure lisibilité et offre une texture douce au toucher. Sous le verre saphir teinté gris, on découvre des index métalliques en applique avec inserts photoluminescents, le cadran offre une totale transparence sur le mouvement. Chargées de Superluminova, les aiguilles facettées et les index en appliques devraient offrir une excellente lisibilité.

Bell & Ross BR‑X1 RS16 tourbillon
Bell & Ross BR‑X1 RS16 tourbillon

Les poussoirs à bascule permettant d’actionner les fonctions du chronographe sont réalisés en céramique high‐tech avec des inserts ergonomiques en caoutchouc jaune. À neuf heures, un insert « cale‐pousse » en caoutchouc jaune a également été intégré au boîtier pour assurer une meilleure prise en main lors de l’activation des fonctions du chronographe, même muni de gants. Le boitier est doté de vis fonctionnelles non indexées.

BR‐X1 RS16

Ce chronographe squelette est la version la plus « simple » face à l’autre déclinaison équipée d’un mouvement tourbillon. Centrales, les heures et les minutes se lisent de manière traditionnelle tandis que l’indicateur de petite seconde est placé à 3 heures. Le guichet de la date squelettée se trouve à 6 heures. Dépourvu d’aiguille, le compteur totalisant les minutes de la fonction chronographe est un disque ultraléger en aluminium. L’aiguille du compteur chronographe des secondes est centrale.  Indispensable pour les calculs de vitesse, l’échelle tachymétrique apparaît sur le rehaut. Les aiguilles dédiées au chronographe se différencient par une subtile touche de jaune. Le mouvement baptisé BR‐CAL.313 est en fait un module Dubois Depraz. Fonctionnant à 28 800 oscillations / heure, il offre 56 rubis pour une grande noblesse de fonctionnement. Cette version est un édition limitée à 250 exemplaires.

Bell & Ross BR‑X1 RS16 tourbillon
Bell & Ross BR‑X1 RS16 tourbillon

BR‐X1 RS16 Tourbillon

Dans une version encore plus luxueuse et haut de gamme, la BR‐X1 RS16 s’équipe d’un mouvement tourbillon qui fait écho aux grandes mécaniques utilisées par la F1.  Limité à 20 pièces, le chronographe Squelette Tourbillon Monopoussoir, développé par Bell & Ross, est doté d’une roue à colonnes offrant un affichage des heures et des minutes au centre pour une lecture traditionnelle du temps, ainsi qu’un indicateur de réserve de marche de 100 heures (4 jours) à 9 heures. La BR‐X1 RS16 Chronograph Tourbillon possède aussi un compteur 30 minutes à 10 heures et un compteur 60 secondes à 2 heures. Le dispositif s’enclenche grâce à une bascule mono‐poussoir – située à 2 heures – qui pilote les fonctions Start, Stop et Reset.

Puisque les constructeurs français semblent trop frileux pour s’intéresser à la supercar française, faut-il arrêter de rêver ? Bell & Ross se charge de nous donner une réponse avec l’AeroGT …

La marque française Bell & Ross est réputée pour ses montres type « Pilote ». En prise directe avec l’aéronautique, la marque française s’est sans doute beaucoup amusée à se demander ce que donnerait un avion sur la route en proposant sa vision de la supercar. Le résultat est spectaculaire et presque naturel pour B&R qui s’engagera aussi cette année en F1 en tant que sponsor du team Renault F1.

Bell & Ross AeroGT
Bell & Ross AeroGT

L’AeroGT est le fruit du travail de Bruno Belamich qui ne voulait pas simplement une esquisse mais bel et bien un projet capable de prendre vie. Pour Bell & Ross, très absent du marché « automobile » dans les montres face à la Rolex Daytona ou TAG Heuer Monaco par exemple, il s’agit aussi et peut-être de poser un peu plus sa légitimité pour sa prochaine création dans ce secteur ? Bruna Belamich a mélangé les genres avec un habitacle protégé par  une verrière comme dans un avion de combat ou des rétroviseurs évoquant les « canards » d’un Rafale. L’échappement en forme de tuyère, les jantes turbines et d’autres rappellent toujours le monde de l’aviation. Une création qui n’est finalement pas très éloignée dans l’esprit de ce que Lamborghini avait fait avec l’Egoista.

Et si cet avion devait rouler sur terre, il disposerait de 610 ch.

Cette AeroGT pour la fiche technique contient de nombreuses similitudes avec le McLaren 650S. Châssis et construction en carbone pour un poids contenu à 1320 kg, un V8 biturbo 4.2 développant 610 ch et associé à une boîte double-embrayage à 8 rapports. Les proportions sont les suivantes : 4m69 de long pour 2m de large et à peine plus d’un mètre de haut. Pure sportive c’est une propulsion qui revendiquerait les performances suivantes : Vmax de 315 km/h et 0 à 100 km/h en 3 secondes.

 

Bell & Ross ne peut s’enfermer dans son style  tout en noir et blanc. Pour Baselworld 2016, la marque nous propose une ré-interprétation de son modèle iconique BR03-92 dans une version très militaire qui lui va comme un gant.

La nouveauté : un cadran sandwich

Si les BR 03-92 et sa version chronographe BR 03-94 reçoivent de nouvelles couleurs, les fans de la marque auront surtout remarqué cet inédit cadran. Jouant toujours sur son image de montres de pilotes, B&R précise que la Desert Type a été conçue pour répondre au cahier des charges de l’aviation militaire opérant dans les pays chauds. À ce titre, elle est de couleur sable, à l’instar des combinaisons des pilotes en mission dans le désert.

Bell & Ross BR03 Desert Type
Bell & Ross BR03 Desert Type

Bell & Ross a choisi la céramique pour concevoir la boîte noire.

Anallergique et ultra légère, la céramique offre une belle résistance aux rayures de la vie quotidienne mais n’apprécie pas les gros chocs. Le verre antireflet est en saphir et les 4 vis situées aux quatre coins du boitier assurent une étanchéité optimale de la montre jusqu’à 100 mètres (un peu juste). Tout comme les compteurs de bord analogiques, la forme des aiguilles et la typographie des chiffres permet une lecture totale. La construction du cadran est composée de deux plaques superposées, la partie supérieure de couleur beige, est découpée à l’emplacement des chiffres et index pour laisser apparaître le revêtement photoluminescent noir qui recouvre la plaque inférieure. Ce contraste noir et sable du cadran offre une lecture optimale de jour, mais tout aussi remarquable de nuit grâce à une photoluminescence homogène. Certains ne manqueront pas d’y voir là la signature habituelle des Panerai, les autres montres militaires.

Pour les petits poignets, B&R propose une version BRS en 39 mm avec une petite seconde (quartz) mais notre préférence va à l’originale en 42 mm et son mouvement automatique. Ce nouveau coloris lui va à ravir et offre une nouvelle personnalité à ce classique.

Prix :
  • BR03-92 Desert Type : 3400€
  • BR03-94 Desert Type : 4990€
  • BRS Desert Type : 2300€
Photos :

Bell & Ross dévoile deux nouvelles montres dans sa collection Vintage. Baptisées 123 et 126 BR GT, ces deux nouveautés veulent s’inscrire dans l’univers automobile, là où les références ne manquent pas …

Pour Bell & Ross, la vie est un éternel recommencement. Jeune manufacture, la marque doit sans cesse défier les maisons bien installées sur leurs segments. Dans k’automobile, difficile de passer à côté des TAG Heuer Carrera et Monaco, Omega Speedmaster et de la Rolex Daytona. Des élites qui sont souvent présentes au poignet des amateurs d’automobiles. C’est sur ce terrain (miné ?) que Bell & Ross tente une nouvelle percée après l’aviation (réussie) et la plongée (confidentielle et sans doute prochain gros chantier).

Les deux Vintage BR GT cherchent à rejouer les seventies avec l’esprit des montres de pilote. Le boîtier est sobre et réalisé en acier aux finitions satinées pour un diamètre de 42 mm. Comme la BR01, modèle emblématique et montreicône de Bell  & Ross qui s’inspire de l’instrumentation aéronautique, le graphisme du cadran des Vintage BR GT n’est pas sans rappeler les compte-tours automobiles et les tableaux de bord des voitures des années 1970. Ce clin d’œil fonctionnel est renforcé par le contraste des deux couleurs franches qui animent les cadrans. D’un noir profond, le cadran tranche en effet avec la teinte « acier » des compteurs auxiliaires et des index en appliques.

Les aiguilles métalliques facettées et photoluminescentes (heures et minutes) bénéficient de ce même jeu de contraste offrant une parfaite lisibilité. Les compteurs sont « façonnés » avec un très beau guillochage azuré. Les deux montres Vintage BR GT sont équipées d’une vitre glace-box ultra-bombée en saphir traité antireflets deux couches, pour assurer une meilleure résistance et une excellente lisibilité. La lunette tachymétrique en acier satiné est graduée 60 minutes pour la version trois aiguilles, cette lunette indique une échelle tachymétrique pour la version chronographe, donnant ainsi la priorité à la mesure des temps courts et permettant une lecture immédiate de la performance et de la vitesse. les Vintage BR GT présentent une étanchéité garantie à 100 mètres. Montres de pilote au design intemporel, ces deux modèles sont équipés d’un bracelet noir micro-perforé en Alcantara® (tissu composite), matière emblématique de l’habitacle automobile.

Prix : Modèle BR 123 GT tout acier : 2 700€  et  version bracelet en alcantara 2 500€

Modèle BR 126 GT tout acier : 4 000€ et  version bracelet en alcantara 3 800€

Bell & Ross BR 123 GT & 126 GT
Bell & Ross BR 126 GT

Caractéristiques techniques :

Mouvements :

BR 123 GT : mécanique automatique. Calibre BR-CAL.305.

BR 126 GT : mécanique automatique. Calibre BR-CAL.301.

Verre : glace box ultra bombée en saphir traité antireflet.

Fonctions :

BR 123 GT : heures, minutes, petite seconde à 6h. Date.

BR 126 GT : heures, minutes, petite seconde à 3h. Date. Chronographe : compteur 30 mn à 9h, seconde du chronographe au centre. Échelle tachymétrique sur la lunette.

Etanchéité : 100 mètres.

Boitier : diamètre 42 mm. Acier satiné. Lunette fixe graduée.

Bracelet : Alcantara® noir ou acier satiné / Boucle : déployante. Acier satiné.

Cadran : noir. Chiffres et index en appliques métalliques. Minuterie sur épargne métallique. Aiguilles des heures et des minutes métalliques squelettées remplies de Superluminova®.