Nissan dévoile un concept ébouriffant au salon de Détroit 2018. Sur la plateforme 4+2, le constructeur japonais nous propose Xmotion Concept.

Le plus vieux de la gamme ? Pathfinder !

Le bon gros vieux 4×4 de Nissan est vieillissant et perd définitivement pied sur le marché européen. Après ses heures de gloire en ayant même sérieusement concurrencer Land Rover, le Pathfinder mériterait bien un bon coup de dépoussiérant et son heure est peut-être venue. Le concept Xmotion semble avoir la taille et l’esprit pour renouveler le fleuron SUV baroudeur du groupe Renault. D’abord, on retrouve la configuration 6 places ou disons plutôt 4 + 2 strapontins comme dans le Pathfinder. Ensuite, le look du concept est celui d’un flagship dont l’image est capable de tirer vers le haut une gamme complète. Aussi, ses allures d’athlète bodybuildé évoque ce qui pourrait rester de gênes ou même (rêvons un peu) de véritables capacités en off-road.

Nissan Xmotion Concept, le prochain Pathfinder ?

Nissan n’a dévoilé aucune solution technique ou même motorisation. L’intérieur est sans doute la partie la plus éloignée d’une rapide commercialisation comme en témoignent les fauteuils ou le volant. Le grand écran placé tout le long du tableau de bord a peut-être une chance d’exister sur un modèle très haut de gamme. Les portes suicide ne seront probablement pas non plus de la partie, en revanche, on adore les grosses jantes de 21 pouces !

Si les horlogers se l’arrachent, il est un constructeur automobile qui peut quasiment s’accaparer son image. Lui ? Steve McQueen bien entendu qui a bien entendu magnifié la Mustang en 1968 …

Bullitt, du film à l’icône

Dans le film l’acteur profite d’une Mustang dans une course poursuite qui marquera le cinéma. Le vert de sa Mustang devient quant à lui iconique. Ford annonce ainsi la troisième réédition de la Mustang Bullitt™, célébrant le 50ème anniversaire du film. La nouvelle Ford Mustang Bullitt sera disponible dès l’été 2018 aux États-Unis, malheureusement Ford France ne se prononce pas dans son communiqué quant à son arrivée en Europe. Le coupé est propulsé par le généreux V8 5.0l délivrant 481ch et 569Nm.

La toute nouvelle Mustang Bullitt est équipée d’une transmission manuelle et d’un pommeau de levier de vitesse blanc façon bakélite, en clin d’œil à l’originale. Un échappement spécifique a également été développé pour rendre hommage à celui de la Mustang de 1968 et rendre les borborygmes de la mécanique plus profond.

Extrait de la poursuite de 68′ :

 

Renault Sport lance la série limitée Renault Clio R.S.18, en référence à la future monoplace éponyme de Renault Sport Formula One Team pour la saison prochaine. Elle arbore avec fierté le jaune et noir identitaires des Formule 1 de Renault, à l’attention des clients les plus fans du Losange et de son engagement dans le sport.

2018 – Renault CLIO R.S. 18

À l’extérieur, un stripping R.S.18 apposé sur les portes avant, ainsi qu’un stripping de toit aux couleurs de Renault Sport – double diamant gris et nouveau logo R.S. –, sont une allusion directe aux F1 engagées par Renault Sport en championnat du monde. Des touches de Jaune Sirius, couleur emblématique de Renault Sport, viennent égayer la teinte Noir Profond de la carrosserie. Le Jaune Sirius est présent sur la lame F1, sur les protections inférieures de portes et sur les centres de roues. Les marquages arrière sont entièrement noirs, de même que sur le bouclier avant, le losange et le sigle R.S. À l’arrière, le diffuseur adopte également cette teinte.

À l’intérieur du véhicule, l’exclusivité de la série limitée est précisée par un seuil de porte numéroté et siglé R.S. On la retrouve sur le volant bi-matière Alcantara et cuir, pour un effet visuel plus sportif. Sur la planche de bord, les aérateurs se parent d’un cerclage look carbone. Enfin, le tapis de sol Renault Sport est de série sur cette version.

2018 – Renault CLIO R.S. 18

Renault Clio R.S.18 reçoit le bloc moteur 220 ch avec la transmission EDC et le châssis Trophy.

Le moteur développe un couple maximum de 280 Nm avec overtorque. Le châssis Trophy est rabaissé et raffermi, ses amortisseurs sont couplés à des butées hydrauliques de compression à l’avant. De série, on retrouvera la ligne d’échappement signée Akrapovic pour une sonorité plus rauque. La série limitée sera commercialisée en Europe au 1er semestre 2018.

Toyota a dévoilé cette semaine un étrange concept car. Savant mélange de la technologie de la TS050 qui dispute les 24H du Mans et d’une carrosserie moins radicale, plus civile … Le président de Toyota ne dissimule pas son désir de voir cette supercar hybride prendre un jour la route …

Mercedes a habillé une F1 en voiture de série, cette fois, Toyota le fait avec un proto du Mans

Toyota GR Super Sport Concept

La participation de Toyota au Championnat du Monde d’Endurance est considérée comme particulièrement bénéfique et nécessaire au développement de systèmes hybrides de pointe ainsi que de véhicules électrifiés. Différentes technologies permettant par exemple de réduire la consommation ont déjà été intégrées sur les voitures de série.

Shigeki Tomoyama (Président de TOYOTA GAZOO Racing)

« Plutôt que de transformer des voitures de série en  voitures de sport, nous cherchons à intégrer le savoir-faire acquis à l’occasion lors des compétitions sur circuit et en rallyes dans les voitures de série. C’est ainsi que la course automobile contribue aux efforts de TOYOTA GAZOO Racing dans le cadre de l’amélioration continue des voitures. Il s’agit donc du point de départ du nouveau challenge de Toyota visant à développer des voitures de sport à partir de voitures de course en activité ».

« Même s’il va se passer du temps avant que vous ayez l’opportunité d’en prendre le volant, j’espère que le GR Super Sport Concept vous donnera un avant-goût de ce que nous voulons réaliser avec nos voitures de sport de prochaine génération ».

Le GR Super Sport Concept bénéficie pour l’essentiel des mêmes composants que la TS050 Hybrid du Championnat du Monde d’Endurance. Sous ses lignes fluides et très spectaculaires estimplanté une motorisation hybride Toyota Hybrid System-Racing (THS-R) associée à un V6 à double turbo, éprouvée à travers la participation à de véritables courses. Avec son système électrique à haut rendement et son moteur à mélange pauvre, cette supercar de prochaine génération est conçue pour associer une puissance exceptionnelle et de bonnes performances environnementales. »

Toyota GR Super Sport Concept

Fiche technique :

GR Super Sport Concept
Motorisation Type de moteur V6 à injection directe et double turbo
Cylindrée 2 400 cm3
Puissance totale 1 000 ch / 735 kW (moteurs essence + électrique)
Système hybride Toyota Hybrid System – Racing (THS-R)
Jantes Dimensions (avant et arrière) 18×13J
Pneus Dimensions (avant et arrière) 330 / 710 R 18

TAG Heuer est le premier horloger traditionnel à s’être lancé dans la course de la montre connectée. Avec son premier modèle en 45mm, on pouvait lui reprocher le même mal que toutes les montres connectées tournant sous Android Wear : trop grosse ! Pour 2018, le fabricant suisse revient avec une nouvelle montre ronde de 41 mm de diamètre, beaucoup plus raisonnable.

Montre connectée Android Wear – TAG Heuer Modular 41

Plus petit, c’est mieux !

C’est sans doute ce qui fait le relatif succès de l’Apple Watch : son format est raisonnable et on n’a pas l’impression d’avoir une pizza au poignet, mieux la montre à la pomme peut même se prévaloir de pouvoir passer avec une tenue habillée. TAG Heuer nous propose donc un élégant diamètre de 41mm, son modèle Connected Modular 41 s’adapte désormais aux poignets plus fins. Développée en collaboration avec Intel et GoogleTM, la TAG Heuer Connected Modular 41 profite de quelques améliorations par rapport à la version en 45mm : son écran AMOLED de 390×390 présente une résolution 326ppi et une meilleure luminosité – max 350 nits. Sa capacité de stockage a également été augmentée pour atteindre 8GB et sa mémoire RAM est de 1GB.

Galerie photos :

Particularité de ce modèle suisse : le module connecté peut toujours être remplacé par un module mécanique 3 aiguilles Calibre 5. En quelques clics, la montre connectée se transforme en une belle montre mécanique. La montre est étanche à 50 mètres, comporte un GPS, un capteur NFC permettant le paiement sans contact grâce à Android PayTM, un fabuleux écran AMOLED très haute définition, et de nombreux cadrans TAG Heuer personnalisables à l’infini grâce au TAG Heuer Studio. Propulsé par le système d’exploitation Android WearTM, les TAG Heuer Connected 45 et 41 restent compatible avec les téléphones AndroidTM 4.4 et iOS 9 ou version ultérieure.

La TAG Heuer Connected Modular 41 est proposée à partir de 1’190 CHF/ 1’100 EUR / 1’000 GBP / 1’200 USD / 130 000 JPY / 9’700 HKD

Si TAG Heuer a réduit la taille de sa montre, le prix lui reste « gonflé ». Même si on ne peut que constater un ensemble réussi et qualitatif, pour le prix d’une Modular 41, on peut presque s’acheter trois Apple Watch … Il faudra faire encore un effort pour exister.

 

Oris nous propose une deuxième montre dans sa collection Carl Brashear pour le salon Baselworld 2018. Après une première « Sixty Five » passée au bronze, on découvre un nouveau chronographe dont la profondeur du bleu de son cadran nous invite à plonger dans l’univers de la marque …

Qui était Carl Brashear ?

Carl Brashear était le premier américain d’origine africaine à obtenir la certification de U.S. Navy Diver en 1954. En 1970, il obtient le rang supérieur avec le titre de U.S. Navy Master Diver malgré la perte d’une jambe en 1966. C’est à cet esprit de pionnier, de défis qu’Oris rend hommage avec sa collection portant son nom.

Au coeur d’un boîtier de 43 mm, Oris a placé son mouvement Caliber 771 qui est en fait un Sellita SW 510 personnalisé. En plus de la fonction chronographe, ce mouvement propose 48 heures de réserve de marche. C’est la première fois qu’Oris utilise ce mouvement pour un chronographe bicompax de toute beauté. On trouve une fonction petite seconde à 9H et un compteur chronographe de 30 minutes à 3H. Pas de fonction date pour épurer au maximum le cadran et conserver l’équilibre offert par le bicompax, cela plaira aux plus exigeants. Sur ce tableau quasi parfait, les puristes s’étonneront que l’étanchéité ne progresse pas 100m, c’est tout de même un peu juste pour réellement se prétendre être une montre de plongée. Et quand il y a chronographe, on a raisonnablement le droit d’attendre des poussoirs vissés sur une montre destinée à aller dans l’eau. Là aussi, Oris n’a pas cru bon de retenir cette solution.

Si la grande beauté de cette montre est indéniable, elle n’est pas totalement parfaite surtout annoncée à 4950$ pour une commercialisation en avril, Oris avait pourtant le temps de la rendre parfaite … mais qu’est-ce qu’elle est belle °_°

… plus c’est bon ? Aux Etats-Unis, clairement oui ! GMC dévoile le nouveau Yukon Denali 2018, cousin du Cadillac Escalade (Les deux marques appartiennent au groupe GM) auquel il reprend la partie technique. L’habillage est lui typiquement GMC : impressionnant pour ne pas dire monstrueux …

Les véhicules GMC se caractérisent toujours autant par leur énorme calandre que la verticalité de celle-ci.

GMC Yukon Denali 2018

Le Yukon Denali pousse ainsi plus l’air qui ne le fend. Il faut aimer le chrome mais ce côté mâchoire d’acier lui confère du caractère et une identité qui lui est bien propre. Impossible de le prendre pour ce qu’il n’est pas. Cette large façade chromée annonce également le luxe proposée à l’intérieur. Mais avant de plonger dans l’habitacle, il faut suivre les longs panneaux de carrosserie qui sont majoritairement taillés au carré comme les passages de roues ou encore la poupe qui nous rappelle la précédente génération de Land Rover Discovery. Depuis quelques années, les américains s’appliquent à soigner les intérieurs et ici, c’est encore un bel exemple de l’écart qui se resserre en terme de finitions face aux européens. Cuir, bois, écran tactile 8″, ajustements, en apparence le Yukon Denali n’a pas à rougir face à un Mercedes GLS.

GMC Yukon Denali 2018

Trop grand pour nous ?

Même pas car le Yukon Denali mesure 5,17 m contre 5m13 pour un Mercedes GLS ou encore 5 m pour un Range Rover… De plus, la mode des nouveaux pick-up en Europe nous a aussi apporté de grands véhicules, par exemple le Renault Alaskan mesure entre 5m12 et 5m33 en fonction de la configuration retenue.

Sous le capot, on retrouve un V8 de 6,2L de cylindrée qui propose 420 ch.

Nouveauté pour ce millésime 2018 : une boîte automatique à 10 rapports. Le V8 apporte surtout plus de 600 Nm de couple ce qui permet à l’engin de tracter des poids conséquents et en fait, ainsi, l’allié idéal de vos loisirs. Les tarifs débutent à partir de 69 000 dollars.

 

Si vous cherchiez la voiture de l’année, je vous la donne ! On en a vu des vertes et des pas mûres cette année mais celle-ci est tout simplement la plus « What the Fuck » de 2017.

Prestone Defiant! AMX Javelin Ringbrothers

Prestone, c’est une marque américaine de produits d’entretien pour l’automobile. En 2017, Prestone fête ses 90 ans et s’est offert un superbe cadeau en association avec Ringbrothers, un des plus prolifiques customers américains. Le choix s’est porté sur une AMC Javelin que Ringbrothers surveillait depuis longtemps dans une station essence quasi voisine de leur garage. Le propriétaire a bien voulu leurs vendre et c’était une base idéale pour ce projet. Il faut dire que l’auto (seconde génération) fabriquée en 1972 possède un sérieux sex-appeal avec ses lignes sportives. Les Ringbrothers ont tout de même modifié la carrosserie un peu partout sans dénaturer l’esprit de base. Au contraire, ce capot ou ces ailes renforcent la bestialité de l’ensemble.

Prestone Defiant! AMX Javelin Ringbrothers

Revue du sol au plafond …

La grande tendance aux Etats-Unis actuellement est de rendre les anciennes plus performantes que les modernes. Les américains ont découvert qu’on pouvait prendre aussi son pied en virages et qu’une auto qui tient la route, c’est bien. Plus qu’une longue liste des modifications, les Michelin en 305 et 335 sur des jantes HRE sont le morceau émergé de l’iceberg. Transmission, freins, suspensions : tout provient des meilleurs fournisseurs possibles. Sous le capot, on trouve désormais un V8 d’origine Fiat Chrysler 6.2 Litres. Le même que dans la Dodge Challenger Hellcat qui développe d’origine 707 ch. Ici, ce n’était pa suffisant. Le préparateur a ajouté un compresseur d’une capacité de 4,5 litres qui apporte encore 293 ch. Le puissance grimpe ainsi à 1000 ch dans un bruit d’enfer grâce à l’échappement Flowmaster.

Quelle montre offrir (ou s’offrir) pour un budget de moins de 500 euros ? C’est ce que je vous propose de découvrir aujourd’hui avec quelques nouveautés de l’année 2017 qui vous permettront de choisir entre montre habillée, vintage ou sportive.

Swatch Sistem 51 – modèle Puzzle

Swatch Sistem Puzzle

Swatch a longtemps été la marque de notre première montre, la Flik-Flak des grands. Mais après les découvertes du monde horloger, on quittait nécessairement la marque pour passer au monde automatique. Depuis la révolution proposée par la marque avec son excellent mouvement Sistem 51, on peut désormais piocher avec plaisir chez Swatch pour une montre automatique. Si les matériaux font que la montre apparaît toujours un peu plastique, c’est également là que réside la plaisir. Posséder un beau mouvement sans trop se soucier du prix et donc des rayures que prendra la montre. Au sein de la collection, j’ai retenu le modèle Puzzle qui propose un beau cadran aux effets 3D. Une montre automatique à 175 euros chez Swatch, ça ne fait plus rire personne surtout pas la concurrence …

Timex Marlin

©Hondinkee – Timex Marlin

Timex, c’est l’histoire d’une petite manufacture américaine de montres fondée en 1854 et portant le nom de Waterbury Clock Company. Dans son histoire, la marque a proposé un petit modèle mécanique très populaire dans les années 60. C’est exactement la Marlin que vous avez sous les yeux qui est rééditée depuis cette année et qui est régulièrement en rupture de stock tellement c’est un succès ! La recette est simple : un look inchangé et particulièrement vintage et un mouvement mécanique chinois (d’origine Seagull ?) : le tout pour moins de 200 $. Attention toutefois, ses proportions sont plutôt petites avec un diamètre de seulement 34 mm qui est compensé par la belle ouverture de cadran grâce au verre dôme cristal. Je vous invite à lire la belle revue (en anglais) du site Hodinkee pour plus de photos.

Citizen Promaster Altichron

Citizen Promaster Altichron

Derrière un nom qui semble sorti du dernier film Transformers se cache une montre aux qualités multiples. Cette Citizen Promaster se dédie aux aventuriers avec toutes ses fonctions : altimètre de 1000 à 32 000 pieds, étanche 200m, indicateur de réserve de marche ou encore fonction compas / boussole. Elle a été re-dessinée cette année et ce nouveau design lui va bien. Son mouvement Eco-Drive n’a pas besoin de pile puisque l’énergie solaire lui suffit. Si vous rêvez d’une Breitling, cette Citizen est en quelque sorte l’outil qu’il vous faut ! On trouve ce modèle autour des 300 $ chez des revendeurs internationaux bien connus comme Jomashop. Attention, sa taille de 46 mm demande tout de même un poignet un peu fort.

Autodromo GT

Autodromo GT Blue

Cette montre, c’est pour celui qui rêve d’une Rolex Daytona : une montre qui sent la compétition automobile, l’odeur des pots d’échappement ! Autodromo, qui s’est fait une spécialité de proposer des montres empruntes du monde de la voiture, nous propose sa dernière création en partenariat avec Ford. Pour les adorateurs de la dernière supercar américaine, il est donc désormais possible de porter une montre qui rappelle ses performances (y compris aux 24H du Mans). Pour vous proposer ce chronographe, je me suis autorisé une petite sortie de piste pour le prix puisque la montre est commercialisée à 695$. Le coeur est le désormais célèbre mouvement méca-quartz de Seiko. Quartz pour le quotidien, le chronographe est lui mécanique avec en plus la fonction Flyback ! Une belle mécanique pour une belle montre. Le modèle GT est proposé en plusieurs coloris mais ce bleu m’a particulièrement séduit.

 

 

 

Noël, c’est dans deux semaines et, après avoir pensé à vos proches, il est temps de penser à vous ! Si votre petit plaisir prend une tournure horlogère, je joue un peu chauvin et je vous propose une montre française …

Petit préambule : il y a montre française et montre française, ce n’est pas pareil !

Des marques françaises, il y en a quelques unes : Yema, LIP, Pequignet, March L.A.B, les montres MAT, Bell & Ross, Akrone, … Parmi celles-ci, nombreuses sont celles à assembler un patchwork de pièces pas toujours françaises et d’ailleurs, pas toujours en France. Seule Pequignet peut se vanter dans certains modèles équipés du Calibre Royal de faire du « vrai » made in France. Bell & Ross est un cas à part puisque la marque a décidé d’embrasser le « Swiss made ».

Yema, sous la tutelle du groupe Ambre, est entre les deux puisque si les montres bénéficient d’un assemblage en France ou encore que le mouvement soit pensé et assemblé en France, il est malgré tout fabriqués en Chine (l’ensemble de ses composants sont usinés en Chine).

Pour toutes les bourses

La bonne nouvelle de ne pas avoir que des grandes maisons horlogères, c’est que cela permet de maintenir les prix quand on tape chez de l’emboîteur.

LIP Himalaya

LIP Himalaya

Avec la vague du vintage, LIP s’impose naturellement à nos poignets. La marque a son histoire et est plutôt légitime. Aujourd’hui, elle emboîte du solide mouvement automatique ou mécanique japonais. Au sein de la gamme, on trouve le modèle Himalaya qui propose un design sobre et qui saura passer sur tous les poignets avec son diamètre de 40 mm. Une belle entrée en matière pour quitter l’univers de la pile à 359 euros

YEMA Superman

Voilà un modèle mythique français ! La Superman était la Submariner française. La flambée des prix sur le marché des collectionneurs pour l’originale en atteste. Aujourd’hui, Yema nous propose une ré-édition qui surfe elle aussi sur le marché du vintage. Elle est équipée du mouvement Ambre MPB1000. Prix : autour de 700 euros (version cuir, 750 acier)

AKRONE K-04

Akrone K-04

4ème modèle seulement de la jeune maison Akrone, la K-04 est sans doute la montre la plus mystérieuse que je vous propose. En fait, pour dire vrai, si elle vous plaît, il faudra attendre sans doute le printemps 2018. La marque avance ses projets comme un joueur d’échec déplace ses pions : un par un. Contrairement aux précédents modèles, Akrone ne devrait pas faire appel au financement participatif et vendra ce nouveau modèle sur son site. La qualité sera sans doute au moins égale aux précédents modèles avec un beau mouvement suisse ETA. Prix ? Autour de 800 euros selon mon estimation.

March LAB

March LAB AM2

La marque nous propose des montres au caractère affirmé. Les boîtiers sont toujours dessinés avec force et le vert est la signature des montres. Au sein de la collection, j’affectionne particulièrement le modèle AM2 qui balance entre style des années 70 et ambiance Art Déco. Au coeur de cette belle carrure, on trouve un mouvement japonais Myota propriété de Citizen. Le 9015 est solide, fiable et plutôt précis. Disponible à partir de 1095 euros.

Pequignet Manufacture

Pequignet Royal Grand Sport

La Rolls des montres françaises ! Le mouvement Royal est unanimement salué pour ses innovations, sa qualité par tous : critiques, presse et même concurrents. Au coeur de la gamme, on trouve le modèle Royal Grand Sport qui sait mêler le classicisme de sa phase de lune à un coloris dynamique. Une beauté qui s’affiche à 7 500 euros. Heureusement, Pequignet propose également une gamme plus abordable mais tout aussi élégante avec des mouvements japonais autour des 1000 euros comme avec la collection Equus.

Joyeux Noël !

Automobili Lamborghini vient de révéler le 3ème modèle de sa gamme : Urus. Premier SUV de la marque, il créée une nouvelle niche dans le segment du luxe comme le Bentley Bentayga mais dans un autre genre … 2 marques de la galaxie Volkswagen.

Lamborghini Urus

« Le Lamborghini Urus est l’infusion de l’ADN de la marque dans un véhicule versatile, le SUV. L’Urus élève le segment du SUV à un niveau encore jamais atteint en terme de design, de performances, de sensations, de sportivité : c’est un super SUV. » a déclaré Stefano Domenicali, président de Lamborghini.

L’Urus proposera à son lancement une motorisation V8 4,0L biturbo pour une puissance de 650 ch à 6000 trs/min. Un Cayenne Turbo S plafonne à 570 ch avec le même moteur.  Le couple atteint 850 Nm dès 2250 trs/min. L’Urus revendique ainsi un rapport poids / puissance de  3,38 kg/ch, soit une masse totale de 2200 kg. Le 0 à 100 ne demande que 3,6s à son volant et la Vmax est situé à 305 KM/H. Le 0 à 200 est expédié en 12,8s.

Lamborghini Urus

Vrai 4×4, roues arrière directrices

L’Urus adopte une transmission intégrale grâce à un différentiel central Torsen. De base, le réglage est de 40 % avt /60 % arr. Dans les conditions extrêmes le différentiel peut pousser le couple jusqu’à 70 % sur l’avant et 87% sur l’arrière. La centrale de l’électronique gère le tout à partir des différents modes de conduite : STRADA, TERRA (off-road), SABBIO (sable) and NEVE (neige), SPORT et CORSA. Sur ces deux derniers, la transmission est accentuée sur les roues arrière.

Lamborghini Urus

De l’Aventador S, l’Urus hérite des roues arrière directrices avec un angle maximal de 3° pour favoriser l’agilité dans les virages serrés et la stabilité dans les courbes rapides.  Lamborghini n’a donc pas voulu faire de son Urus un meilleur franchisseur que le Range Rover mais a fait en sorte que son super SUV soit le plus rapide sur toutes les surfaces face à ses concurrents.

Il n’y a pas encore de prix officiellement annoncé mais le président de la marque a promis que les tarifs débuteront sous les 200 000 euros.

Breitling propose pour cette fin d’année une nouvelle déclinaison de la Chronoliner B04 : bleu et or, un mélange savoureux.

Cette nouvelle version exclusive est limitée à 250 exemplaires.

Breitling Chronoliner B04

Signes distinctifs: un boîtier en or 18 carats, un cadran et une lunette en céramique bleus et un Calibre manufacture B04 avec fonction GMT. Le calibre manufacture B04, officiellement certifié chronomètre (COSC), permet le réglage de l’heure locale en tirant la couronne et en la faisant tourner dans un sens ou dans l’autre par crans d’une heure – sans perdre la précision de la minute et avec changement automatique de la date en avant comme en arrière. Pendant ce temps, l’aiguille à pointe rouge conserve l’heure du lieu de domicile sur 24 heures, ce qui permet de distinguer le jour de la nuit. La lunette tournante en céramique équipant ce chronographe d’aviation affiche à l’envie un troisième fuseau horaire sur 24 heures.

Fiche technique :

  • Mouvement: Calibre manufacture Breitling B04, officiellement certifié chronomètre par le COSC, automatique à haute fréquence (28 800 alternances), 47 rubis.
  • Réserve de marche supérieure à 70 heures. 2e fuseau horaire sur 24 heures sur le cadran, 3e fuseau horaire sur la lunette.
  • Chronographe au 1/4 de seconde, totalisateurs 30 minutes et 12 heures.
  • Boîtier: or rouge 18 ct (série limitée à 250 exemplaires).
  • Etanche à 100 m.
  • Lunette tournante bidirectionnelle.
  • Glace saphir bombée, antireflet double face.
  • Diamètre: 46 mm.
  • Cadran: bleu Aurora.
  • Bracelet: caoutchouc Aero Classic.

Mercedes a profité, cette semaine, du salon automobile de Los Angeles pour présenter une toute nouvelle CLS. Quasi pionnier de la berline coupé en 2003, Mercedes avait pourtant grand besoin de renouveler l’effet qu’avait créé la grande berline il y a 15 ans.

L’aboutissement d’un design

MNouvelle Mercedes CLS 2018

La faute à un ensemble qui n’a jamais été totalement harmonieux au point que le break apparaissait presque comme la plus belle création de la gamme. Quand ce n’était pas l’avant qui était un peu triste sur la berline, c’était l’arrière qui n’était pas à la hauteur manquant parfois de dynamisme au gré des générations et facelifts qui se sont succédés. Mais, Mercedes vient peut-être de toucher le graal avec cette 3ème génération. L’avant est toujours aussi incisif et cette fois, la CLS a un fessier rebondi de sportive : j’adore. Reprenant beaucoup à la Classe E, la CLS dispose d’un superbe intérieur mêlant modernisme avec les grands écrans et un quasi soin d’artisan pour les cuirs et inserts : l’ambiance est superbe.

Nouvelle Mercedes CLS 2018

6 en ligne …

Sous le capot de cette nouvelle CLS, Mercedes a placé des 6 cylindres en ligne de 3 litres de cylindrée. 2 motorisations diesel sont proposées pour le lancement avec un 350d de 286 ch et un couple de 600 Nm ou un 400d de 340 ch et un couple de 700 Nm. La motorisation essence bénéficie en série d’une légère hybridation par un réseau de 48 volts. Le système baptisé EQ vient aider le moteur thermique pour réduire la consommation.

Nouvelle Mercedes CLS 2018

Le gain est loin d’être anecdotique puisque ce ne sont pas moins de 250 Nm de couple et 22 ch de puissance supplémentaires. La puissance de la CLS 450 culmine à 367 ch et le couple à 500 Nm. La consommation est annoncée à 7,5 l/100 km. La transmission est confiée sur toutes les motorisations à une boîte automatique à 9 rapports. La transmission intégrale 4 Matic est bien entendu possible.

 

La Seiko Turtle a séduit lors de sa présentation par la marque. Quelques mois plus tard, des utilisateurs se montraient un peu déçus du choix d’un boîtier de 45 mm, un peu encombrant. Pour cette fin d’année 2017, la marque revient à un peu plus de raison avec une nouvelle montre de plongée baptisée SRPC35.

Baby TURTLE

SEIKO SRPC39

Le nouveau boîtier conserve un peu les lignes « Tortue » de la SRP mais les évolutions sont tout de même notables avec un nouveau diamètre de 42,3 mm ou encore la couronne re-positionnée à 3h comme sur la dernière SLA. Au niveau du cadran, l’oeil des fans remarquera les nouveaux index ou encore les aiguilles différentes mais qui restent bien dans l’esprit de la marque. La loupe sur la date est également une variation qui fait toujours débats chez les fans de Seiko. Au moins, cette nouveauté apporte un vent nouveau dans la gamme. Le site américain Worn & Wound y voit également une forme de Doxa, ce qui n’est pas tout à fait faux. Le verre est de type hardlex, rayable mais quasi incassable.

Le mouvement est le solide 4R35 qui bat au rythme de 21 600 oscillations / heure. Rien de bien technique mais un solide tracteur. La montre propose une étanchéité de 200 et est proposée sur un bracelet acier ou un rubber qui promet comme à son habitude d’être trop long pour tous les jours mais parfait par dessus une combinaison de plongée.

SEIKO PADI SRPC41

La montre est proposée dans plusieurs coloris (SRPC35 / SRPC37) noir, bleue (SRPC39) ou déjà en édition PADI – club des moniteurs de plongée (SRPC41). Le prix devrait tourner autour de 300 à 350 euros.

Toyota vous propose le safari en ville ! La marque japonaise a sans doute puisé dans l’esprit du grand baroudeur Land Cruiser pour nous proposer le FT-AC Adventure Concept.

Un look qui tranche

Toyota FT-AC Adventure Concept

Ce concept cherche à redonner un peu de saveur sur le marché du SUV. Tous les constructeurs ont le leur mais ils finissent par tous se ressembler. Toyota décide donc de retourner à l’ADN de ces véhicules qui imitent tous plus ou moins le bon vieux 4×4. Et en la matière, Toyota en connaît un rayon. Ce retour aux sources n’est d’ailleurs pas une première puisque la marque avait déjà osé le FJ Cruiser, toujours séduisant aujourd’hui.

Toyota FJ Cruiser

Transmission intégrale, motorisation hybride

Les attributs sont donc les suivants : un look de vrai tout-terrain sur une carrosserie moins agricole, plutôt sportive même. Au final le mélange offre beaucoup de caractère à ce 4×4 moderne. Sous le capot, il y aurait un moteur essence sur lequel Toyota ne dit pas grand chose, la marque s’empressant surtout de dire que l’Adventure Concept pourrait embarquer une technologie hybride … même si, Toyota précise qu’à priori il n’y aura pas de modèle de série : un beau paradoxe ! Pour les geeks, le véhicule est bien entendu connecté avec une offre wi-fi à bord et des caméras un peu partout pour enregistrer les virées sauvages. Mieux, certaines peuvent se « décrocher » pour vous suivre à pied, à vélo …

Au final, ce FT-AC Adventure Concept a tout ce qu’il faut pour séduire le conducteur urbain en mal d’aventures. Un look d’enfer et une motorisation hybride. Mr Toyota, c’est quand vous voulez !

Toyota FT-AC Adventure Concept
Toyota FT-AC Adventure Concept
Toyota FT-AC Adventure Concept
Toyota FT-AC Adventure Concept
Toyota FT-AC Adventure Concept

Glashütte Original lance la carrière commerciale pour cette fin d’année de son nouveau chronographe. Il vient s’inscrire dans la collection Senator. Une pièce de haute volée !

Glashutte Original Senator Chronographe

Dévoilé lors du salon de Baselworld, j’étais un peu passé à côté de ce chronographe. La pièce aurait pourtant mérité plus d’attention à l’époque car rares sont les chronographes à nous proposer ces caractéristiques. La présentation classique dissimule pourtant deux fonctions intéressantes. La première est assez typique de la marque avec le grand guichet de date à 6 heures. Particulièrement lisible, celui-ci fait de la date une fonction essentielle quand certains horlogers ne semblent pas trop savoir quoi en faire tant elle est parfois rejetée dans un coin du cadran au point de déséquilibrer celui-ci. Cette grande date à 6 heures change également la disposition des sous-compteurs à 3, 9 et 12 heures. La petite seconde s’expatrie à midi et dissimule en plus une réserve de marche : épatant.

Glashutte Original Senator Chronographe

La montre reçoit le mouvement automatique baptisé calibre chronographe 37 intégré avec mécanisme de retour en vol et compteur 12 heures. Il est doté d’une confortable réserve de marche de 70 heures après un remontage complet.

Je vous passe le chapitre à se pavaner devant les finitions au dessus de tout soupçon comme à chaque fois avec la marque saxonne. Sachez simplement que le boîtier est réalisé en acier inoxydable et propose un diamètre de 42 millimètres. Les surfaces sont alternativement satinées et polies.

 

 

La plus petite des Aston Martin se refait une beauté et en profite pour largement augmenter son niveau de performances : voici la nouvelle Vantage V8.

Quelle gueule !

Aston Martin V8 Vantage

Depuis 2005, on admirait les lignes de la précédentes générations pour leur classicisme. Cette nouvelle Vantage projette la marque vers le futur avec des lignes plus sportives, plus agressives mais sans doute pas moins élégantes. Cette nouvelle Vantage ne veut pas ressembler à une DB11 mais penche largement plus vers les lignes de la DB10, uniquement aperçue dans James Bond. Capot plongeant, regard acéré et cette calandre d’où semblent sortir des lèvres (en carbone), ça détonne.

Le coupé reste un stricte deux places dans les dimensions suivantes : (L x l x h) : 4,46 x 1,94 x 1,27 m. Au niveau des proportions, certains y voient également la Vulcan, l’hypercar de la marque, d’autres plus sarcastiques (notamment aux USA) n’ont pas hésité à faire un parallèle avec les lignes de la dernière Mazda MX-5 ! Le châssis repose sur la base de la DB11 (30% de pièces communes) réalisée à partir d’aluminium. Au final, cette nouvelle Vantage V8 pèse 1 530 kg à sec.

Aston Martin V8 Vantage

Coeur AMG

Vous le savez depuis plusieurs mois maintenant, Aston Martin s’est encanaillé avec AMG pour récupérer des moteurs… Continuer la lecture …

Comme à son habitude, Elon Musk aime les effets d’annonce … Alors que de mauvais résultats (pertes financières) sont annoncés pour son entreprise Tesla, le patron sort de sa manche 2 nouveautés. Un camion et un roadster électrique. C’est ce dernier qui nous intéresse.

Tesla Roadster 2020

0 à 100 en 1.9s

Tesla communique depuis longtemps sur les performances de ses voitures. Le Roadster à l’ADN sportif ne peut échapper aux comparaisons avec les Porsche et autres automobiles du segment. La fiche technique a de quoi les impressionner puisque le Roadster 100% électrique avant un 0 à 100 en seulement 1,9s ou encore une Vmax proche des 400 KM/H ! Des valeurs qui surclasseraient une Bugatti Veyron. Dans le détail, on trouve également une transmission intégrale ou encore une autonomie qui dépasserait les 800 km.

Tesla Roadster 2020

1 000 ex.

Esthétiquement, cette nouveauté ne verse pas dans la fantaisie et apparaît même un peu sage pour l’avant. Le profil est quant à lui élégant et l’arrière est très bien proportionné à la manière de la dernière Alpine ou d’une Lotus. Tesla avance un prix de 250 000 dollars avec un acompte de 50 000 dollars à verser à la commande pour une production qui ne dépassera pas dans un premier temps les 1000 exemplaires. Il faudra avant cela trouver des solutions pour produire le Model 3 qui est déjà très très en retard …

Fiche technique :

  • Acceleration 0-60 mph: 1.9 sec
  • Acceleration 0-100 mph: 4.2 sec
  • Acceleration 1/4 mile: 8.8 sec
  • Top Speed: Over 250 mph
  • Wheel Torque: 10,000 Nm
  • Mile Range: 620 miles
  • Seating: 4
  • Drive: All-Wheel Drive
  • Base Price: $200,000
  • Base Reservation: $50,000
  • Founders Series Price :$250,000
  • Founders Series Reservation (1,000 reservations available): $250,000

Undone est un de ces petits miracles des « Microbrands ». La marque propose à ses clients de concevoir des montres uniques grâce aux multiples configurations offertes durant le processus d’achat. Cette fois, la marque revient un peu en arrière pour proposer son chronographe, la montre Mystique qui a retenu notre attention à la veille de Noël.

Des origines évidentes …

H Moser Venturer Small Seconds

D’un point de vue design, ce chronographe, qui malgré son nom « Mystique », n’a cependant rien de sorcier. En fait, un averti de la Haute Horlogerie aura même de suite reconnu quelques traits de la maison H Moser et son fabuleux modèle Venturer Small Seconds. Même chose pour les couleurs « vivantes » que Moser a toujours su très bien mettre en valeur ou encore Glashutte avec la Senator. L’idée n’est donc pas tout à fait neuve mais c’est la première fois qu’une marque rend ce style accessible. Chez H Moser, on peut parfois débourser jusqu’à 20 000 euros pour s’offrir ces montres d’exception ! Undone démocratise l’audace avec son modèle Mystique proposé à 260$.

Undone Mystique

Bien entendu, pour le boîtier de 40 mm ne comptez pas sur des matériaux aussi précieux que la Haute Horlogerie. D’un diamètre raisonnable, le boîtier est réalisé en acier. Le rayon de cornes à cornes est de 52 mm et la montre propose une épaisseur de 13 mm. La largeur des bracelets est de 20 mm et ils bénéficient d’un système de changement rapide et simplifié. Très typé années 60, on trouve un joli verre bombé pour abriter le cadran aux index appliqués à la main.

Fabrication du cadran :


Chaque version est également disponible avec un traitement PVD type or rose, très tendance actuellement. L’étanchéité est quasi nulle puisque de 30 m et suffira à protéger la montre de la pluie mais ne comptez pas vous baigner avec !

Undone Mystique

Meca-quartz

Pour réduire les coûts et assurer une excellente fiabilité, Undone a fait appel à un mouvement japonais Seiko. Le VK61 est ce que l’on appelle un mouvement Mecha-Quartz. La fonction principale de l’heure est assuré par le système à Quartz (pile) quand le chronographe, qui offre tout de même une fonction Flyback (!!) est mécanique. Un hybride qui permet de maintenir les coûts. Sur cette Undone, le sous-cadran à 6 heures assure la fonction petite seconde. Le sous-cadran à 12H est le chrono 60 minutes. Ayant toutefois recours à pas mal de pièce en plastique, le mouvement n’est pas très esthétique et pour cette nouveauté, Undone a eu la bonne idée de ne pas proposer un fond transparent. Rassurez-vous, le plastique c’est fantastique (comme le chantait Elmer Food Beat) et Swatch l’utilise largement pour son mouvement révolutionnaire Sistem 51.

Undone Mystique

Quel bilan ?

On aimera (ou pas) la démarche une nouvelle fois de ce qui semble être un hommage appuyer à un célèbre modèle. Etant donné que H Moser est nettement moins connu que Rolex (et ses hommages Steinhart)cela se remarquera sans doute moins et le plaisir de porter une jolie petite montre au design frais et contemporain sera bien intact … On aurait donc tord de s’en priver !

L’élève va-t-il dépasser le maître ? Royal Enfield, marque ô combien sympathique, était un peu limitée par le rayon d’action de ses motos. Le constructeur indien s’offre cette fois la possibilité de concurrencer Triumph sur le marché du néo-rétro en dévoilant deux nouvelles motos équipées d’un inédit bicylindre 650 cm3.

Elles sentent bon l’Ace Café

Royal Enfield Continental GT

Les motos nous renvoient directement aux années 60 avec leur design mais aussi leur esprit. Ici la performance n’est pas le critère essentiel mais celui d’avoir une moto sympa, oui ! Réservoir classique en forme de goutte, selle matelassée et son guidon large, l’Interceptor INT 650 a tout d’un roadster tel qu’il est né il y a un peu plus de 50 ans. Son tout nouveau châssis double berceau en fait une moto facile à conduire et polyvalente, idéale pour la conduite urbaine comme pour une promenade de week-end. La moto est également équipée de pneus Pirelli classiques 18’’ à l’avant et à l’arrière et d’un double amortisseur, ainsi que de freins avant et arrière à disques avec ABS.

La garde au sol de 174 mm et une hauteur de selle de 804 mm la rendent accessible au plus grand nombre. Le châssis a été développé intégralement par l’équipe du nouveau centre R&D de Leicestershire de Royal Enfield avec Harris Performance. Il a été conçu et réglé au cordeau, pour être d’une agilité remarquable et appréhender aisément des terrains et vitesses différents, le tout avec un style rétro-classique.

Royal Enfield Interceptor INT 650

Un bi-cylindre de 47 ch

Son coeur est le premier moteur bicylindre 650 cc de l’ère moderne de la marque. La nouvelle plateforme se caractérise par un arbre à came simple en tête, 8 soupapes, un système de refroidissement par air et huile, et un bicylindre parallèle de 648 cc offrant 47 chevaux à 7100 tr/mn. La transmission est assurée par une boite six vitesses, développée spécialement pour cette moto. Elle reçoit un embrayage « slip/assist » qui facilite la conduite dans le trafic, procure une sensation de légèreté et empêche les à-coups en rétrogradant.

En plus de l’Interceptor INT 650, Royal Enfield a également présenté la toute nouvelle Continental GT 650. La moto conserve les traits caractéristiques d’un Café Racer mais avec une mécanique et un design améliorés. Elle partage avec l’Interceptor INT 650 son moteur, son châssis et ses pièces en mouvement, mais propose une ergonomie et un style complètement différents. La moto offre une position tendue vers l’avant, qui lui confère un look sportif et une silhouette évoquant la vitesse. L’ergonomie de la
Continental GT 650 permet une prise en main facile du guidon, installé à hauteur moyenne, pour un alliage optimal de sensations fortes et de confort, qui ne compromet pas la capacité de son réservoir à essence de 12,5L. Comme l’Interceptor INT 650, la Continental GT 650 est dotée de freins avant et arrière à disques avec ABS. Les pots relevés et les repose-pieds positionnés en arrière contribuent à lui donner l’aspect incliné typique des véritables café racers. La selle individuelle, le réservoir sculpté, et les demi-guidons complètent son look authentique.

Royal Enfield Continental GT

La Continental GT 650 et l’Interceptor INT 650 seront toutes deux disponibles dans différents coloris, avec deux styles distincts : Standard et Retro Custom. Au total, 11 options ont été développées, dans le but d’attirer les motards avertis en recherche d’authenticité. Les coloris Standard puisent leur inspiration dans les motos des années 50 et 60, tandis que la gamme Retro Custom est plus audacieuse, en termes de couleurs et de graphisme.